Cameroun: Filière bois – La dématérialisation des procédures à l’export en marche


Le Guichet unique des opérations du Commerce extérieur organise depuis le 14 juillet dernier à Bertoua, une formation pour expliquer les nouvelles procédures aux acteurs.

Après Douala et Kribi, la ville de Bertoua, dans l’une des principales régions (Est) de provenance du bois à l’export du Cameroun, va bénéficier de la dématérialisation des procédures du rapport d’empotage et du bulletin de spécification. En effet, le Guichet unique des opérations du commerce extérieur (Guce) organise à Bertoua, depuis le 14 juillet dernier, et ce jusqu’à ce vendredi 17 juillet 2020, une formation sur le sujet. Le personnel du Minfof, de la douane, les exportateurs, etc. en sont les cibles.

En effet, le processus physique actuellement en vigueur présente de nombreuses insuffisances: délais et coûts de passage élevés, redondance des informations, risque de fraude élevé, non-respect des procédures, peu de fiabilité des statistiques, de longues files d’attentes pour le dépôt des dossiers… «L’objectif est que dans les prochains jours, le rapport d’empotage et le bulletin de spécification à l’exportation du bois se fassent en ligne. Ça va faciliter la tâche aux exportateurs de bois », a déclaré Ginette Ngo Beke, chef d’agence du Guce à Kribi. Elle affirme qu’avec cette plate-forme, ça ne prend même pas une journée, lorsque la demande est initiée avec tous les documents exigés. « L’objectif du Guichet unique est qu’à l’échelle nationale, cette plate-forme soit déployée pour faciliter les exportations», ajoute Ginette Ngo Beke. Et pour vulgariser cette nouvelle procédure, le Guce ne s’arrêtera pas uniquement dans la région de l’Est, bassin de l’activité sylvicole. La même formation devrait avoir bientôt lieu à Ebolowa dans le Sud puis dans le Centre. Ceci pour dématérialiser les procédures dans cette filière, conformément à l’une des principales missions du Guichet unique, qui consiste à la réduction des coûts et des délais de passage des marchandises.

Pour mémoire, dans le cadre de l’exportation du bois, l’empotage consiste notamment à charger la marchandise à l’intérieur d’un conteneur. Le rapport de cette opération indique ainsi les spécificités (espèces, provenance, grosseur…) du bois exporté, notamment dans le but d’en assurer la traçabilité. Il s’agit d’une formalité obligatoire dans le commerce extérieur.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire