Cameroun: Intempéries – Inondations à Maga


Les pluies de ces derniers jours et la mauvaise canalisation des eaux usées à l’origine de nombreux désagréments.

A l’arrivée ce 15 juillet 2020, nous trouvons le nouveau sous-préfet, entouré de son état-major. Et devant l’étonnement des visiteurs, M. Sede explique : « Nous étions en train de prendre le départ pour la visite des services publics implantés dans la ville de Maga ». Le chef de terre n’est pas l’unique responsable à se chausser des bottes ; plusieurs de ses collaborateurs l’étaient aussi noyé. Les pluies de ces derniers jours ont causé des inondations dans la ville de Maga.

Des inondations exacerbées pas l’obstruction des voies de canalisation des eaux. La situation est plus alarmante à Maga nord où on enregistre des maisons effondrées, en dehors des nombreux champs de mil détruits et du bétail mort. Une situation à surveiller de très près puisque la saison des fortes pluies ne vient que de commencer. Les risques énormes se signalent même déjà au niveau du barrage de Maga, précisément dans la localité d’Alvakaï où la digue a cédé, laissant une fente où les eaux s’échappent pour envahir les champs et les maisons. Une situation qui donne des insomnies aux autorités administratives, ceci d’autant plus que les populations ainsi sinistrées refusent de se retirer pour chercher asile ailleurs.

On se rappelle bien qu’en 2012, les inondations qui ont mis en péril la vie des populations du Mayo-Danay ont débuté par Maga. Une situation qui amené le couple présidentiel à se déplacer pour communier avec les populations sinistrées. C’est même suite à ces inondations que le président Paul Biya a décidé de la création du Projet d’urgence de lutte contre les inondations (PULCI) qui a été financé à hauteur de 52 milliards F ; un projet qui a mis la clé sous le paillasson le 31 mai dernier. Et au nombre des réalisations de ce projet, figure le renforcement de la digue du barrage de Maga. Un ouvrage qui a été effectué selon les règles de l’art, mais dont l’entretien incombe à la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (SEMRY), avec la participation des populations riveraines.

Les fortes pluies de ces derniers jours ont entrainé une forte dégradation de la route qui relie la localité de Guirvidig à celle de Pouss, en passant par Maga. De plus, les conducteurs de motos préfèrent circuler sur la crête de la digue, accélérant ainsi la dégradation de l’ouvrage. Pour l’heure, le problème des inondations dans l’arrondissement de Maga est sous contrôle ; mais nous ne sommes qu’en juillet et des pluies plus intenses sont généralement enregistrées en août et en septembre.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire