Cameroun: Lutte contre le COVID-19 – Le plaidoyer de Médecins sans frontières


Le chef de mission de cet organisme au Cameroun, reçu hier par le ministre délégué Adoum Gargoum, a souhaité l’accompagnement du gouvernement pour de nouvelles opérations en ces temps de pandémie.

Le libellé de l’audience d’hier était « échanges sur les défis opérationnels de Médecins sans frontières au Cameroun (MSF) ». A l’issue de la concertation avec le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé de la Coopération avec le Monde islamique, Adoum Gargoum, le chef de mission de MSF, le Dr Modeste Tamakloué Koku, a apporté des précisions. « Avec la pandémie du Coronavirus depuis un certain temps, il y a des réglementations nouvelles en rapport avec l’entrée des personnes étrangères au Cameroun.

Nous sommes donc venus pour s’enquérir des nouvelles procédures en matière de demande de visa d’entrée au Cameroun pour nos personnels internationaux », a-t-il souligné. Par ailleurs, le chef de mission MSF au Cameroun a confié que son entretien avec le ministre délégué Adoum Gargoum a permis d’évoquer « quelques difficultés » rencontrées sur le terrain. Il était aussi question de faire le bilan global du déploiement des équipes, ceci dans le souci de « garantir le bien-être des populations du Cameroun ».

Quelques minutes plus tôt, le ministre délégué Adoum Gargoum s’est entretenu avec le chargé d’affaires de l’ambassade du Royaume d’Arabie saoudite au Cameroun. S.E Mohammed Saad Bin Toualah était porteur d’un pli fermé du gouvernement de son pays. A l’issue de l’audience, il a mentionné la volonté du Royaume d’Arabie saoudite d’entretenir et de densifier les relations bilatérales de qualité avec Yaoundé. « Cette audience, j’en suis certain, est une pierre à l’édification d’une coopération solide entre nos deux pays. Nous tenons à la renforcer avec le Cameroun qui est un grand pays ami », conclu S.E Mohammed Saad Bin Toualah.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire