Afrique: Publication des argumentaires d’investissement – Le point sur l’Accélérateur ACT


Les outils conçus profiteront au monde entier et ils contribueront, en sauvant des vies et en soulageant les formes graves de la COVID-19, à l’objectif de protection des systèmes de santé et de rétablissement complet à brève échéance de l’activité sociale et économique à l’échelle mondiale. Enfin, ils faciliteront à moyen terme un niveau élevé de contrôle de la COVID-19.

L’argumentaire d’investissement consolidé prévoit 31,3 milliards de dollars des États-Unis sur les 12 prochains mois.[1] Les contributions s’élèvent à 3,4 milliards de dollars à ce jour, ce qui suppose un déficit de financement de 27,9 milliards, dont 13,7 milliards sont nécessaires de toute urgence.

Les plans des axes de travail publiés aujourd’hui tendent vers des solutions pour accélérer la conception, la répartition équitable et la mise à l’échelle de la livraison de 500 millions de tests et de 245 millions de traitements aux pays à revenu faible ou intermédiaire d’ici le milieu de 2021. De plus, pour la fin de 2021, ils prévoient 2 milliards de doses de vaccin, dont 1 milliard seront achetées pour ces mêmes pays.

Aujourd’hui, le Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) a publié son argumentaire d’investissement consolidé, parallèlement aux plans chiffrés des organisations membres.

Lancé fin avril 2020, à l’occasion d’un événement coorganisé par le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, le Président français, la Présidente de la Commission européenne et la Fondation Bill & Melinda Gates, l’Accélérateur ACT rassemble des gouvernements, des organisations du secteur de la santé, des scientifiques, des entreprises, la société civile et des philanthropes qui ont uni leurs forces pour en finir plus rapidement avec la pandémie.

Depuis ce lancement, les organisations partenaires ont rapidement établi des plans chiffrés et réalisables conçus pour contribuer à la fin de la pandémie en accélérant la conception, la répartition équitable et la mise à l’échelle de la livraison de nouveaux outils dans le but de réduire rapidement la mortalité et les formes graves de la maladie, tout en protégeant les systèmes de santé, en rétablissant complètement à brève échéance l’activité sociale et économique et en facilitant à moyen terme un niveau de contrôle élevé de la COVID-19.

Argumentaire d’investissement de l’Accélérateur ACT et plans chiffrés

L’Argumentaire d’investissement et les plans publiés par les organisations qui chapeautent chacun des axes de travail tendent vers des solutions pour accélérer la conception, la répartition équitable et la mise à l’échelle de la livraison de 500 millions de tests de diagnostic et de 245 millions de traitements aux pays à revenu faible ou intermédiaire d’ici le milieu de 2021. De plus, pour la fin de 2021, ils prévoient 2 milliards de doses de vaccins, dont 50 % iront à ces mêmes pays.

Pour ce faire, les plans chiffrés présentés aujourd’hui demandent un financement de 31,3 milliards de dollars des États-Unis pour les produits de diagnostic, les traitements et les vaccins, dont 3,4 milliards de dollars ont été promis à ce jour.[2] Il faut donc 27,9 milliards de dollars supplémentaires, dont 13,7 milliards pour couvrir les besoins immédiats (soit 17,1 milliards de dollars immédiatement, dont 3,4 milliards ont été promis).

L’investissement requis est certes important, mais il reste bien en deçà du coût de la COVID-19 : au total, selon les estimations du FMI, les travaux de l’Accélérateur ACT coûteront moins d’un dixième des pertes que la pandémie inflige chaque mois à l’économie mondiale.  Du reste, 468 000 personnes ont déjà perdu la vie.

Les outils mis au point profiteront au monde entier. Les axes de travail de l’Accélérateur ACT permettront également d’acheter et de fournir des outils pour garantir l’accès des pays à revenu faible ou intermédiaire.

L’argumentaire d’investissement de l’Accélérateur ACT est ici (en anglais).

Axes de travail de l’Accélérateur ACT

L’Accélérateur ACT s’appuie sur l’action menée par des organisations partenaires qui collaborent dans le cadre de quatre axes de travail.

L’axe de travail produits de diagnostic est codirigé par FIND et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Il a pour ambition de sauver 9 millions de vies et d’éviter 1,6 milliard d’infections supplémentaires grâce à un accès équitable à des tests simples, précis et abordables. S’il est suffisamment financé, il pourra mettre sur le marché 2 à 3 tests rapides de haute qualité, former 10 000 professionnels de la santé dans 50 pays et mettre en place un dépistage pour 500 millions de personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Sa réussite dépendra de la rapidité avec laquelle des stratégies de test, de recherche de contact et d’isolement pourront être mises en place, de façon à réduire autant que possible les perturbations des services de santé et à préparer les pays au déploiement efficace des traitements et des vaccins une fois qu’ils seront disponibles. L’argumentaire d’investissement est disponible ici.

L’axe de travail traitements est dirigé par Unitaid et le Wellcome Trust (au nom du COVID-19 Therapeutics Accelerator). Il vise à accélérer la mise au point et la livraison équitable des traitements à tous les stades de la maladie, en veillant à ce qu’ils soient accessibles à tous, indépendamment de la situation géographique et du niveau de ressources économiques. Il a pour objectif d’élaborer, de fabriquer, d’acheter et de distribuer de façon équitable 245 millions de traitements pour les populations des pays à revenu faible et intermédiaire dans un délai de 12 mois. L’argumentaire d’investissement est disponible ici.

L’axe de travail vaccins associe le leadership de la CEPI en matière de développement de vaccins et d’investissement dans la fabrication, les succès de GAVI, qui a su révolutionner l’accès et la fourniture, et le suivi par l’OMS de la réglementation, des politiques et de la répartition. Son rôle est de veiller à ce que les vaccins soient mis au point le plus rapidement possible, fabriqués dans les quantités voulues sans compromettre leur innocuité et livrés à ceux qui en ont le plus besoin. Selon les estimations actuelles, il faudrait 18,1 milliards de dollars des États-Unis pour pouvoir livrer 2 milliards de doses d’ici la fin de 2021, en supposant qu’un vaccin sans danger et efficace soit mis au point dans un avenir proche. En outre, les pays à revenu élevé qui s’autofinancent et les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure devront acquérir 950 millions de doses par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX. Ces chiffres se préciseront dès lors que nous aurons une meilleure idée, entre autres, de la technologie sur laquelle se fonderont les vaccins candidats retenus et du nombre de doses nécessaires pour protéger les personnes contre la COVID-19. L’argumentaire d’investissement est disponible ici.

Le connecteur de systèmes de santé est le quatrième axe de travail de l’Accélérateur ACT. Il soutient les trois autres en veillant à ce que les systèmes de santé et les réseaux communautaires locaux puissent utiliser pleinement ces outils et d’autres outils essentiels dans leur combat contre la COVID-19. Cet axe de travail est dirigé par la Banque mondiale et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, avec le soutien de l’OMS. Il vise à renforcer les capacités et les infrastructures – notamment les capacités de laboratoire, la formation du personnel de laboratoire et de santé et la gestion des équipements de protection pour les agents de santé – nécessaires pour déployer efficacement les nouveaux outils lorsqu’ils seront prêts. Il se concentre également sur les innovations apportées aux systèmes pour compléter la mise en service de produits, comme la recherche des contacts, la distanciation sociale et les démarches d’isolement, ainsi que la participation communautaire nécessaire pour les soutenir. La sécurité sanitaire mondiale et la lutte contre la COVID-19 sont désormais tributaires de la consolidation des systèmes de santé dans le monde.

Appel à l’action

Depuis que l’Accélérateur ACT a été lancé, beaucoup de gouvernements et d’entreprises ont manifesté leur soutien en sa faveur et ont pris des engagements financiers. À ce jour, les pays contributeurs se sont engagés à verser un total de 3,4 milliards de dollars des États-Unis. Le déficit de financement s’élève à 27,9 milliards de dollars.

Le 27 juin, Global Goal: Unite for Our Future, qui est à la fois une campagne, un concert et un sommet, appellera les citoyens à s’attaquer aux injustices mondiales en faisant entendre leur voix collectivement pour engager un changement pour tous, partout. Des dirigeants mondiaux, des entreprises et des philanthropes annonceront de nouveaux engagements pour aider à concevoir une distribution équitable des tests, des traitements et des vaccins contre la COVID-19, ainsi que pour reconstruire les communautés abattues par la pandémie. Unissez-vous à Global Citizen, à la Commission européenne, aux plus grands artistes et aux dirigeants mondiaux pour mettre fin à la COVID-19, promouvoir l’équité pour tous et lutter pour le monde que nous voulons. Lien : https://www.globalcitizen.org/fr/connect/globalgoalunite/.

Notes aux rédacteurs

Le Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) est une nouvelle collaboration mondiale révolutionnaire visant à accélérer la mise au point et la production de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la maladie et d’en assurer un accès équitable. Sa création répond à un appel lancé en mars par les dirigeants du G20 et il a été mis sur pied en avril 2020 par l’OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill & Melinda Gates.

L’Accélérateur ACT n’est ni une instance décisionnaire ni une nouvelle organisation, mais il s’attèle à accélérer les efforts de collaboration entre les organisations existantes pour mettre fin à la pandémie. Il s’agit d’un cadre de collaboration qui a été conçu pour réunir autour de la table les acteurs clés dans le but de mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible en réduisant la mortalité imputable à la COVID-19 et les formes graves de la maladie. Pour ce faire, il entend accélérer la mise au point, la distribution équitable et la mise à l’échelle de la distribution de vaccins, de traitements et de produits de diagnostic, et ainsi protéger les systèmes de santé et assurer le rétablissement à brève échéance des sociétés et des économies. Il s’appuie sur l’expérience de grandes organisations mondiales du secteur de la santé qui s’attaquent aux enjeux sanitaires les plus difficiles au monde et qui, en travaillant ensemble, sont en mesure d’aboutir à de nouveaux résultats plus ambitieux contre la COVID-19. Ses membres ont en commun l’engagement de veiller à ce que toutes les personnes aient accès à tous les outils nécessaires pour vaincre la COVID-19 et de travailler pour y parvenir dans le cadre de partenariats sans précédent.

L’Accélérateur ACT a quatre axes de travail : les produits de diagnostic, les traitements, les vaccins et le connecteur de systèmes de santé. À ceux-là vient s’ajouter un axe de travail transversal sur l’accès et la répartition.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page Web consacrée à l’Accélérateur ACT (en anglais).

Pour les demandes de renseignements des médias : ACTacceleratormedia@who.int.

[1] L’échéance est à 18 mois pour l’axe de travail sur les vaccins.

[2] Un montant supplémentaire de 1,7 milliard de dollars a été promis pour les systèmes de santé.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire