Cameroun: COVID-19 – Alto se réjouit du retour des élèves congolais du Cameroun


L’organisation Action pour la lutte contre le trafic et la traite des êtres humains (Alto) a manifesté sa satisfaction à l’occasion d’un point de presse co-animé le 17 juillet à Pointe-Noire par Paraiso Paka Abdou Raimi Vincent et Michel Sambou, respectivement président et deuxième vice-président de cette association.

Accompagnés par Sidonie Ngo Oum Bapidi, membre de l’ONG Alto Cameroun, les élèves congolais candidats aux examens d’Etat reviennent de l’école de football KSA Academie de Douala au Cameroun où ces derniers se trouvaient dans une situation de détresse occasionnée par l’apparition de la pandémie du coronavirus.

« Nous sommes contents du retour de ces élèves candidats aux examens d’Etat dans leurs pays à la suite du plaidoyer de l’association Alto.

Ainsi, nous remercions le gouvernement congolais, les autorités consulaires du Congo au Cameroun, sans oublier les services de police du département de la Sangha et cette femme membre d’Alto accompagnatrice de ces enfants du Cameroun au Congo.

Ce fait ne doit pas être une occasion pour les membres de l’association et des autorités compétentes concernées de baisser les bras en vue de continuer le rapatriement d’autres enfants congolais se trouvant en situation de détresse dans d’autres pays comme le Sénégal, le Ghana, le Bénin, le Maroc», a indiqué Paraiso Paka Abdou Raimi Vincent.

En outre, Michel Sambou et Sidoinie Ngo Oum Bapidi ont, pour leur part, demandé à l’ensemble des familles congolaises de ne pas hésiter de contacter leur association, au cas où ces derniers disposaient des enfants en situation de détresse au Congo ou dans d’autres pays étrangers.

« Le gouvernement appuie les efforts d’Alto par ce que le travail de cette association fait honneur à la fois au Congo et au président de la République. Nous invitons d’autres associations qui militent pour le bien-être des enfants de placer l’intérêt des enfants en première ligne », ont-ils déclaré.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire