Cameroun: Evolution du COVID-19 – 16 157 cas confirmés et 13 728 guérisons


Les dernières données concernant la situation épidémiologique ont été dévoilées hier par le directeur de la promotion de la santé au Minsanté, au cours du briefing journalier.

Hier le Cameroun affichait 16 157 cas confirmés de Covid-19, 373 décès et 13 728 guérisons. Des chiffres présentés hier par le Dr Fanné Mahamat, directeur de la promotion de la santé au ministère de la Santé publique (Minsante) au cours du point de presse quotidien sur la situation épidémiologique au Cameroun. Face à cette situation, elle a fait savoir que le corps médical mettait tout en œuvre pour contrôler, freiner et stopper la propagation du nouveau coronavirus dans notre pays. Malgré la pandémie Covid-19 qui fait des ravages, d’autres maladies sévissent. Notamment le paludisme, qui est première cause d’hospitalisation et de mortalité au Cameroun.

Selon le Dr Fanné Mahamat, le paludisme a quelques symptômes similaires à ceux du Covid-19 comme les céphalées, la fièvre, l’asthénie. Ce qui rend la distinction entre les deux maladies difficile en communauté. Dans cette logique, la pandémie a fait diminuer la fréquentation des formations sanitaire ces quatre derniers mois. À ce propos le Dr Fanne a rassuré que toutes les mesures ont été prises par le ministère de la Santé publique pour assurer la sécurité des autres patients et leur permettre de bénéficier en toute sécurité des soins et services de santé adéquats.

Concernant la lutte contre le paludisme, le directeur de la promotion de la santé au Minsanté est revenu sur les efforts du gouvernement et ses partenaires. Elle a expliqué que certaines régions ont connu un regain d’activités. « La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action a été organisée dans 11 districts de santé de la région du Littoral du 25 juin au 1er juillet 2020 » a-t-elle fait savoir. Elle a également évoqué le premier tour de campagne saisonnière de lutte contre le paludisme qui s’est déroulé du 3 au 5 juillet 2020 dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord. Une campagne qui concernait les enfants de 0 à 59 mois. Trois autres tours sont prévus en septembre 2020. Par ailleurs, elle a rappelé que le traitement du paludisme est gratuit pour les enfants de moins de 5 ans dans les formations sanitaires depuis le 31 octobre 2014. De même, le protocole de prise en charge de la femme enceinte par le Programme national de lutte contre le paludisme est en place.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire