Cameroun: Gouache – Près de 75 familles déguerpies


Le gouverneur de la région de l’Ouest a assisté mardi, à la destruction d’une série de domiciles dans cette zone à risque, effectuée à la suite d’une multitude d’avertissements.

Le réveil a été brutal pour les habitants du quartier Gouache IV bloc 6 (Bafoussam III), le 14 juillet dernier. Un an après le drame qui a tué une quarantaine de personnes, les autorités administratives et municipales y ont effectué une descente à l’effet de déguerpir enfin les habitants qui continuent d’y résider, malgré les multiples mises en demeure. Insouciant aux cris de détresse qui fusent de toute part, le bulldozer de la commune d’arrondissement de Bafoussam III, s’attaque au premier bâtiment qu’il réduit en poussière. Dans un tohu-bohu, les autres riverains qui espéraient une nième mise en grade stérile de l’administration, s’empressent de faire sortir des domiciles leurs effets personnels. Les plus rapides parviendront même à détruire les tôles et la charpente, qu’ils déplaceront avant le passage du bulldozer.

Après une brève halte pour permettre aux familles de quitter les lieux, le travail reprend. Sous le regard attentif du gouverneur de la région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, la commission conduite par le préfet Chaïbou de la Mifi ordonne à la pelleteuse de poursuivre le travail. Plusieurs autres bâtiments abritant environ 75 ménages sont mis à terre. Cette opération de déguerpissement forcée, fait suite à une multitude de mises en garde. D’après Daniel Ndefonkou, le maire de la commune de Bafoussam III, c’est depuis un an que ces derniers font de la résistance et refusent de quitter ce site sinistré depuis l’année dernière.

Pour le gouverneur de la région de l’Ouest, il devient urgent de veiller à ce que toutes les populations installées dans les zones à risque soient déguerpies. « La nature s’annonce très rude pour les gens de l’Ouest. Raison pour laquelle, nous sommes en train de travailler pour éviter de nous retrouver avec un Gouache 2 », précisera Augustine Awa Fonka. Le patron de la région de l’Ouest a aussi effectué une descente sur le site de recasement où il a apprécié les efforts de quelques ex-sinistrés de Gouache, qui ont déjà lancé les travaux de reconstruction de leurs nouvelles maisons. Quelques-uns parmi eux, en mettant en valeur les multiples soutiens reçus de l’Etat et des âmes de bonne volonté, sont déjà au stade des finitions et s’apprêtent à intégrer très prochainement leurs nouvelles résidences avec leurs familles.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire