Cameroun: Les bons points de la riposte


Hier, lors du point de presse quotidien, le Dr Fanne Mahamat a relevé les satisfactions de la bataille contre le Covid-19 au Cameroun.

« Des progrès notables continuent d’être observés en ce qui concerne nos capacités de surveillance épidémiologique ». Appréciation faite par le Dr Fanne Mahamat, directeur de la promotion de la santé au ministère de la Santé publique. C’était hier, au cours du point de presse quotidien sur l’état d’avancement du Covid-19 au Cameroun. De la stratégie de sensibilisation en passant par le dépistage, le traitement, entre autres, la réponse contre l’épidémie du Covid-19 va comme on le souhaite au Cameroun.

Depuis le déclenchement de la pandémie en mars dernier, l’information reste un enjeu majeur dans la stratégie de lutte. Pour le porte-parole du ministère de la Santé publique, une reconnaissance spéciale à l’endroit des médias est nécessaire. « La majorité des médias se sont investis et accompagnent le gouvernement dans les différents étapes de la réponse », a reconnu le directeur de la promotion de la santé. De la sensibilisation, au suivi des cas, tout est scruté de bout en bout. A titre d’exemple, Fanne Mahamat a fait allusion aux points de presse quotidiens qui constituent un élément de ce dispositif d’information. A cela, il faut ajouter l’action des équipes de sensibilisation qui jouent un rôle important dans la bataille. « La sensibilisation communautaire adossée sur la démarche du porte-à-porte s’est, au fil des semaines renouvelée et améliorée », constate-t-elle. Grosso modo, il faut retenir que cette stratégie de lutte a touché de manière optimale l’ensemble des citoyens. « Les messages essentiels sur l’adoption des gestes barrières sont continuellement relayés dans les principales langues locales par les radios communautaires et les agents de sensibilisation », assure-t-elle.

La riposte va bon train mais la bataille continue. Tout en appelant les équipes de riposte à ne pas baisser la garde, il faut retenir que le Cameroun entre dans la troisième phase de riposte. Cette période opérationnelle de riposte, dont l’objectif est le contrôle de la maladie va davantage mettre l’accent sur l’éducation à la santé. Dr Fanné Mahamat l’a réitéré en précisant que cette stratégie va maintenir l’alerte au sein des populations. Qui dit maintenir l’alerte, rappelle d’ailleurs le respect des mesures barrières édictées. La maladie étant parmi nous, la vigilance doit être de mise.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire