Cameroun: Processus électoral – Le Pr. Elie Mbonda boucle sa tournée dans le Centre


Le membre du Conseil électoral vient de terminer une descente dans cinq départements à l’effet de faire le point de la révision des listes électorales en cours.

Nyong-et-Kellé, Nyong-et-Mfoumou, Mbam-et-Inoubou, Mbam-et-Kim, Yaoundé II et Yaoundé V. Ce sont les étapes parcourues du 6 au 16 juillet 2020 par le Pr. Elie Mbonda, membre du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam). L’objectif de cette tournée d’une dizaine de jours : faire le point du processus de révision des listes électorales à un peu plus d’un mois de la fin de cette opération. Ensuite, il a exploré les stratégies de communication mises en œuvre dans les démembrements territoriaux dans le but d’accroître les inscriptions dans le contexte actuel marqué par la pandémie du coronavirus. Il s’agissait en outre de s’enquérir de l’état d’esprit du personnel sur le terrain dans le cadre de cette opération qui se déroule dans un contexte bien particulier. On le sait, en raison de la pandémie du coronavirus et des mesures prises par le gouvernement, Elections Cameroon a décidé de procéder aux inscriptions uniquement dans les antennes communales. Il n’était donc pas envisageable les différentes caravanes que l’on a pu observer l’année dernière.

L’une des conséquences de cette mesure est évidemment le peu d’engouement des populations à effectuer le déplacement vers ces structures à l’effet de procéder à leur inscription sur les listes électorales. Toutefois, le membre du Conseil électoral en a profité pour inviter les responsables des démembrements territoriaux à réfléchir à de nouvelles stratégies de communication en vue d’attirer les potentiels électeurs vers les antennes communales. Le Pr. Elie Mbonda, a, durant sa tournée, évoqué avec ses interlocuteurs au cours de ces rencontres qui se tenaient dans le strict respect des mesures barrières, l’élection des conseillers régionaux. Il a de ce fait rappelé les dispositions des articles 243 et 248 de la loi du 19 avril 2012 portant Code électoral. Il s’agit notamment de la manière dont sont désignés ces représentants des collectivités territoriales décentralisées, selon les types de collèges.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire