Cameroun: Cet Avis à Consultation internationale d’Eloundou Essomba qui réduit les dépenses de l’État


Après l’Avis à Consultation internationale de mars dernier qui a vu la subvention de l’État du Cameroun baisser sur les produits pétroliers, et lui a permis de réduire les primes qui se situaient entre 150 et 200 dollars américains, le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie ( MINEE), Gaston Eloundou Essomba, lance de nouveau un Avis à Consultation internationale pour la fournitures des produits pétroliers à l’État du Cameroun. Lequel Avis va ramener les primes à 30 dollars la tonne.

Selon la note d’information y relative et dont Camer.be a eu copie, et vous propose l’intégralité de ladite consultation internationale en PDF, l’initiative du gouvernement camerounais, concerne le dernier trimestre de l’année 2020. Il s’agit précisément, des mois d’octobre, novembre et décembre.

Selon des explications puisées à bonne source,  » le gouvernement veut faire mieux, d’où le nouvel appel d’offres qui va réduire encore considérablement les primes, et baisser sensiblement la subvention de l’État sur les produits pétroliers ». A en croire nos informations, les primes dues aux marqueteurs, étaient de plus d’une centaine de milliards francs CFA, au 15 mars 2020. Après l’incendie de la Société nationale de raffinerie ( SONARA), le Cameroun est désormais approvisionné en produits pétroliers, par l’importation. Aussi, le gouvernement a-t-il pensé un nouveau mécanisme d’appel d’offres international.  » Tous les marqueteurs devront alors s’approvisionner chez le trader international qui sera adjudicataire de l’appel à Consultation internationale lancé par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, par ailleurs président du Comité de Suivi de l’Approvisionnement du Cameroun en produits pétroliers. Il s’agit d’un homme plus qu’outillé et aguerri dans le domaine des produits pétroliers : Directeur Général de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP), pendant presque neuf ans.

Des informations émanant du ministère de l’Eau et de l’Energie laissent entendre que l’État du Cameroun devait plus de 100 milliards francs CFA de subventions aux importateurs, pour les seules ventes de juin et de juillet 2020. Tous les marqueteurs devront alors se ravitailler auprès du trader international adjudicataire, et les prix resteront inchangés à la pompe, pour que les subventions soient les mêmes.

Avec cet appel à Consultation internationale lancé par le MINEE Gaston Eloundou Essomba, c’est l’État du Cameroun qui, économisera encore plus en termes de subventions sur les produits pétroliers, dans la mesure où selon des sources de première main, cette subvention qui oscillait entre 150 et 200 dollars la tonne, passera à 30 dollars.

SPÉCIFICITÉ DU NOUVEL APPEL D’OFFRES

L’Avis à Consultation internationale de mars dernier, était un appel d’offres international restreint. Selon des explications puisées auprès d’un cadre du ministère de l’Eau et de l’Energie que nous avons contacté, l’appel d’offres de mars a permis l’opérationalisation du nouveau mécanisme d’approvisionnement du Cameroun en produits pétroliers. Ce dernier s’est réalisé par la sélection par l’État, des suivants traders: SAHARA ENERGY, VITOL PETRA ENERGY et ADDAX ENERGY.

L’appel d’offres suscité a aussi permis de réduire à 30 dollars par TM pour le super et 45 dollars par TM pour le gasoil, les primes payées aux traders par les importateurs locaux qui depuis de très longues années, étaient largement au dessus de 130 dollars /TM pour le super, et 170 dollars / TM pour le gasoil.

De ce qui précède, le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, lance un nouvel Avis de Consultation internationale pour la fourniture des produits pétroliers. La mise en oeuvre de ce nouveau mécanisme a permis à l’État du Cameroun ( au regard des primes actuellement appliquées) de réaliser des économies budgétaires de plus de 100 milliards francs CFA sur les manques à gagner à payer aux importateurs, par le Trésor public.

La spécificité de l’Avis de Consultation internationale du dernier trimestre 2020, réside en ce qu’il est ouvert à la concurrence. En effet, cet appel d’offres met en compétition, des sociétés internationales de trading pétrolier, dans le but d’obtenir des niveaux de primes encore plus bas, et ainsi œuvrer à un approvisionnement pérenne du Cameroun en produits pétroliers, tout en réduisant le niveau de subvention qui obère la trésorerie de l’État.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire