Cameroun: Inondations – Douala IV en quête de solutions


Le maire de la commune vient de sensibiliser les populations sur les causes et dangers de ce phénomène qui touche particulièrement Bonabéri.

Sur le plan géographique, Bonabéri (Douala IV) est une zone insulaire arrosée par plusieurs cours d’eau parmi lesquels le Wouri. La récurrence des inondations dans cette commune d’arrondissement n’est donc pas une surprise. A cette cause naturelle s’ajoute l’incivisme des populations matérialisé par des constructions anarchiques dans les lits des rivières et fleuves avec pour corolaire l’aggravation de la situation. Pour endiguer le mal, la nouvelle équipe municipale de Douala IV a opté pour la sensibilisation et le consensus pour aboutir à des solutions durables.

Accompagné de ses proches collaborateurs et des services techniques compétents de la mairie de la ville, le maire de Douala IV, Dr Hervé Edouard Moby Mpah est allé au contact des populations non seulement pour les sensibiliser, mais surtout pour engager la recherche de solutions concertées. Les quartiers particulièrement touchés par les inondations, à savoir : Grand hangar ; Ngwele ; Rails et Mambanda ont été parcourus par le maire et son équipe. « Cette descente nous a permis de réunir les différents chefs de blocs de ces quartiers afin de trouver des solutions définitives à ces problèmes d’inondation. De manière concerté et consensuelle, nous avons procédé à des descendes de sensibilisation des populations sur l’impérieuse nécessité de respecter les plans de constructions », a expliqué Dr Hervé Edouard Moby Mpah. Des sommations formelles ont été servies à tous ceux qui ont construit en violation des normes d’urbanisme. « Pour nous, il est inadmissible que des actes de dix personnes puissent nuire aux conditions de vie de 100 000 personnes », s’est indigné le magistrat municipal.

Après la phase de sensibilisation, la prochaine étape prévoit le curage des lits des cours d’eau et la libération des drains occupés par les constructions anarchiques.Le maire et son équipe risquent cependant d’être freiné dans leur élan au regard du contexte économique morose imposé par la pandémie. Pour Dr Hervé Edouard Moby Mpah, le problème d’inondations de Bonabéri ne saurait être résolu sans l’appui des pouvoir publics, notamment la mairie de la ville de Douala. L’exécutif municipal attend davantage de collaboration et de civisme de la part des populations. D’autant plus qu’elles sont non seulement l’une des principales causes des inondations mais également la cible la plus vulnérable.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire