À Hébron, Israël démolit un centre palestinien de dépistage du Covid-19



Faute de permis de construire, une structure construite dans la ville d’Hébron, en zone C, a été détruite par les forces israéliennes, rapporte Middle East Eye.

“Si nous avions demandé une autorisation, nous ne l’aurions pas obtenue”, explique Raed Maswadeh à Middle East Eye. C’est sur un terrain prêté par la famille de cet ingénieur de 35 ans, à l’entrée nord de la ville d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, qu’un nouveau centre de dépistage du Covid-19 devait voir le jour.

Mais, faute de permis de construire, le bâtiment, situé en zone C, c’est-à-dire dans la partie de Cisjordanie placée sous le contrôle d’Israël, a été détruit avant d’avoir pu être mis en service, mardi 21 juillet, rapporte le site d’information panarabe établi à Londres.

“Hébron, plus grande ville du territoire et locomotive économique de l’Autorité palestinienne, a été particulièrement touchée [par la pandémie].” Il y a trois mois,la municipalité avait fait appel à la générosité des Palestiniens pour réunir des fonds destinés à la construction de cet équipement, détaille Middle East Eye. Ce projet avait pour but de soulager les hôpitaux d’Hébron, aujourd’hui saturés.

Raed Maswadeh raconte que le chantier avait démarré depuis deux mois quand, le 12 juillet, les soldats qui patrouillaient jusque-là aux alentours “ont reçu l’ordre d’arrêter la construction, ordre qui leur a été communiqué par un commandant de l’armée de terre israélienne”.

Middle East Eye a interrogé Farid Al-Atrash, un avocat militant pour la défense des droits humains à Hébron, pour qui “cette démolition pourrait être un moyen pour Israël de faire pression sur l’Autorité palestinienne afin qu’elle reprenne la coopération sécuritaire, ce qu’elle a cessé de faire [depuis le 20 mai] pour protester contre les projets israéliens d’annexion de certaines zones de Cisjordanie. ‘D’une façon générale, Israël met des bâtons dans les roues des Palestiniens dans leur lutte contre le virus’, explique-t-il.”

Mardi 21 juillet, l’Organisation mondiale de la santé dénombrait officiellement 66 décès liés au coronavirus, pour quelque 10 500 cas détectés.

Source

Fondé en février 2014, Middle East Eye est un site d’information panarabe basé à Londres. Grâce à un large réseau de correspondants, il couvre 24 pays et aborde des sujets politiques, économiques et sociaux.

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire