Algérie: Industrie – Le Groupe GICA clôture la première étape d’audit de son ciment pétrolier


Alger — La Société des ciments de Ain El Kebira (SCAEK) implantée à Sétif a clôturé, avec succès, la première étape d’audit de son ciment pétrolier effectuée par l’API (American Petroleum Institute), qui est un bureau d’études américain et organisme certificateur de tous les produits et solutions destinées à l’industrie pétrolière mondiale.

« Cette démarche s’inscrit dans le cadre du suivi du processus de certification API de son nouveau produit, le ciment pétrolier, qui était jusque-là importé pour plus de 30 millions de dollars, afin de satisfaire une demande nationale estimée à 200.000 tonnes », a indiqué mardi le groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA) dans un communiqué.

Le groupe GICA précise qu’il s’agit, dans une première étape, d’une opération d’audit de surveillance numéro 1″, prévue initialement en mars dernier et qui a été reporté, au mois de juillet en cours, en raison de la pandémie du Coronavirus (Covid 19).

Cet audit porte sur la vérification de la conformité du système de qualité de la SCAEK avec les exigences de l’API Q1 et la conformité du produit ciment forage classe G-HSR (ciment des puits du pétrole), avec la nouvelle édition API 10 A 25éme édition.

Il a rappelé que l’opération s’est déroulée du 8 au 13 juillet 2020, par visioconférence, alors que la prochaine étape de surveillance est programmée en mars 2021.

« L’API maintient plus de 700 normes et pratiques recommandées citées par la réglementation de la communauté internationale », indique la même source.

La SCAEK est une filiale du Groupe GICA, elle assure une production moyenne de 3 millions de tonnes de ciment par an, et est en mesure de répondre à toute demande du marché national et international, a conclu le communiqué .



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire