Angola: ANPG et ses partenaires démarrent la production dans le champ Nsinga dans le Bloc 0


Luanda — L’Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG), Chevron, Sonangol, Total et Eni ont annoncé avoir débuté la production mardi dans le champ pétrolifère de Nsinga, situé dans la zone A de la concession du Bloc 0, au large de Malongo, à Cabinda.

Selon un communiqué de presse de l’ANPG envoyé à l’Angop, Nsinga est le premier champ pétrolifère de la concession du Bloc 0 à démarrer la production après l’approbation du décret législatif présidentiel n ° 6/18, du 18 mai, qui régit les subventions pour le développement des champs marginaux.

Le champ pétrolifère de Nsinga est développé à travers une intervention par étapes, dans laquelle les premiers puits sont forés à partir d’une plate-forme existante. La phase 1, qui a démarré mardi la production, comporte quatre puits producteurs, forés de manière directionnelle, qui fourniront des informations supplémentaires pour la conception d’alternatives de développement spécifiques dans la phase 2.

Les puits du champ Nsinga ont été développés sur la base d’une nouvelle technologie de complétion, qui permet la production des fluides du réservoir et favorise la réduction de la production de sable.

Pour le président du conseil d’administration de l’ANPG, Paulino Jerónimo, «le démarrage de la production dans ce domaine représente la concrétisation des efforts déployés ces deux dernières années par l’exécutif angolais, avec la contribution active du concessionnaire national.

Selon lui, ce projet représente également le résultat de l’engagement de l’Exécutif à trouver des solutions pour l’équilibre et la dynamisation du secteur, notamment en termes de création d’incitations pour le développement de champs marginaux et l’exploitation dans les zones de développement, ainsi que pour rendre possible l’exploration gazière en Angola, en créant la législation nécessaire à cet effet.

Grâce à ces décisions et à d’autres, le gouvernement angolais a pu répondre aux besoins des investisseurs internationaux et atténuer la baisse de la production pétrolière, qui s’aggrave depuis 2015.

Selon le directeur général de Chevron en Angola, Derek Magness, «bien que le bloc 0 ait plus de 60 ans, il reste encore une quantité substantielle de ressources à exploiter. Et avec Nsinga, nous démontrons notre capacité continue à mettre en œuvre des solutions innovantes, afin d’optimiser la production de ce bloc».



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire