Cameroun: Budget 2021 – La préparation a démarré


En ouvrant hier les assises qui s’achèvent ce jour, le ministre des Finances a rappelé aux différents acteurs de la chaine les orientations à prendre.

Des options courageuses. C’est ce que devront prendre les différents acteurs impliqués dans l’élaboration du budget 2021. Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze l’a rappelé hier au cours du lancement du séminaire relatif au lancement des activités de préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2020. Une rencontre qui permet des échanges et le renforcement des capacités des acteurs du processus de préparation du budget, notamment sur les priorités du gouvernement, les contraintes et les défis majeurs que les administrations devront prendre en compte. Pour cela, cinq exposés ont été présentés entre autres, sur l’impact du Covid-19 sur l’économie camerounaise et dans les orientations des politiques publiques ; les orientations de politique budgétaire au titre de l’exercice 2021 ; les enjeux de la prise en compte de la loi portant code général des collectivités territoriales décentralisées dans la préparation du budget de 1’Etat 2021…

C’est que, si le Cameroun était déjà sous pression au vu du contexte macroéconomique fragile, la crise sanitaire est venue davantage remettre les choses en question et réinterroger les politiques publiques. C’est pourquoi, « la sincérité budgétaire et les politiques volontaristes doivent être observées, pour que les choix opérés portent exclusivement sur les priorités qui s’imposent actuellement à l’Etat du Cameroun », a recommandé Louis Paul Motaze. Les différents acteurs devront donc avoir en mémoire les six priorités retenues dans le cadre de ce budget et précisées dans la circulaire récemment signée par le chef de l’Etat. Ce sont : la mise en œuvre du plan global de riposte contre le Covid-19; la prise en charge de la sécurité sur l’étendue du territoire national, et de la reconstruction des régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, gravement affectées par l’insécurité; le renforcement de la décentralisation; la finalisation de certains grands programmes gouvernementaux en cours, à l’ instar du Planut, du Plan triennal spécial jeunes et des préparatifs du CHAN 2021 et de la CAN 2022; la mise en œuvre de la couverture santé universelle; le service de la dette intérieure et extérieure dont il faut respecter les échéances de paiement. Des objectifs qui ne seront réalisables que si le gouvernement met en œuvre des mesures de politiques publiques à forte rentabilité économique et sociale d’une part, et d’optimisation de la qualité de la dépense publique d’autre part, a rappelé le Minfi. La transformation structurelle de l’économie à travers la politique d’import-substitution et le label «Made in Cameroon».

Cette autre étape de préparation du budget, la deuxième après le débat d’orientation budgétaire tenu il y a quelques jours sera de suivi de plusieurs autres. Notamment les conférences élargies de programmation et de performance associée; les conférences de budgétisation des événements transversaux; les conférences de budgétisation des fonds de contrepartie et de réhabilitation des entreprises publiques ; les conférences budgétaires.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire