Cameroun: Ecole publique Deido – Attention aux voleurs à moto !


Il vaut mieux bien tenir son sac à main, son téléphone portable, voire son sac à dos quand vous vous retrouvez au lieu dit « Carrefour Ecole publique » à Deido ces derniers temps. Surtout dès le début de soirée. En effet, des malfrats à moto, sorte de voleurs à la tire motorisés, ont recommencé à y sévir.

Une scène plutôt étonnante s’y est produite ce week-end. Un conducteur de moto-taxi, qui semblait avoir pris un de ces duos suspects en chasse depuis Grand Moulin, les avait pratiquement rattrapés au niveau du Carrefour proprement dit lorsque l’un des pourchassés a laissé tomber un objet sur le bitume. Les malfrats ont bifurqué à droite, vers le Château d’eau, tandis que leur poursuivant s’arrêtait pour ramasser ce qui semblait être un téléphone. Avant de prendre la direction de Grand Moulin – retrouver vraisemblablement la personne dont le téléphone avait été arraché…

« C’est devenu régulier ici. Dès que vous êtes un peu distraits, ils viennent et vous arrachent votre sac ou votre téléphone », témoigne Rufus D., vendeur de fruits frais installé peu avant le cimetière de Deido, avec une vue imprenable sur le Carrefour. « Les bandits se mêlent aux autres moto-taximen garés ici. Quand ils démarrent, celui qui est concentré sur son téléphone ne va même pas s’en rendre compte », relève le vendeur de fruits, pour qui ces malfrats deviennent de plus en plus audacieux. « Un client habituel a garé son véhicule il y a quelques jours devant mon étal. Le temps qu’il fasse ses courses, ils ont ouvert la portière côté chauffeur et emporté son téléphone ! », témoigne-t-il.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire