Cameroun: Est – Les inscriptions au ralenti


Après leur tournée dans les 33 antennes communales d’Elecam à l’Est, les membres du Conseil électoral ont constaté très peu d’engouement.

A ce jour, l’on ne compte que 379 personnes inscrites sur les listes électorales, en plus de celles qui l’étaient déjà dans la région de l’Est. Ce relâchement est dû, selon les responsables d’Elecam, à la nouvelle crise sanitaire. « Les inscriptions sur les listes électorales sont timides à cause du Covid-19 qui sévit et du démarrage tardif des opérations de révision des listes électorales et des inscriptions, en raison de la tenue des dernières élections législatives et municipales. Les populations craignent d’être infectées et préfèrent rester chez elles », explique Pierre Roger Efandene Bekono, membre du Conseil électoral d’Elecam. En effet, celui-ci et son homologue Dieudonné Belle Amougou ont fait le tour, des 33 antennes communales d’Elecam à l’Est pendant six jours, en vue de superviser et de redynamiser les opérations de révision des listes électorales.

Après avoir constaté le désintérêt des populations, des mesures ont été prises pour assurer le meilleur déroulement des opérations de révision des listes et de distribution des cartes d’électeurs, dans le contexte actuel que provoque le coronavirus et rassurer les électeurs qui hésiteraient à s’inscrire sur les listes électorales. Les membres du Conseil d’Elecam ont instruit à leurs équipes d’aller vers les populations. « Nous avons opté pour une autre stratégie qui est celle de se rapprocher des populations pour les inscrire sur les listes électorales tout en respectant les mesures barrières prescrites par le gouvernement », précise Dieudonné Belle Amougou. Après avoir été remobilisées par les membres du Conseil électoral, les équipes sur le terrain se disent prêtes à faire leur travail en toute sérénité, dans le strict respect des mesures barrières.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire