Burkina Faso: Fonds d’appui aux acteurs culturels – Le comité de gestion installé


Le comité de gestion du fonds d’appui exceptionnel aux acteurs de la culture et des arts a été installé par le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango.

Les membres du comité de gestion du fonds d’appui exceptionnel destiné aux acteurs de la culture et des arts ont été installés, le lundi 20 juillet 2020, à Ouagadougou.

Le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) s’attelle à la répartition du fonds mis à la disposition des acteurs du secteur pour atténuer les effets de la COVID-19 sur leurs activités.

Un comité de gestion dudit fonds a été, pour ce faire, mis en place, le lundi 20 juillet 2020, à Ouagadougou. Il est composé de sept membres dont deux représentants du MCAT et cinq représentants des acteurs culturels.

Selon le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, la mission essentielle du comité est d’évaluer les préjudices des demandeurs du fonds et de déterminer les montants à affecter. M. Sango a souhaité que les membres du comité de gestion du fonds travaillent « en toute indépendance et en toute transparence ».

Il les a également invités à lui soumettre des projets de communiqués qui seront diffusés sur l’ensemble du territoire burkinabè. A partir de ce communiqué, a poursuivi Abdoul Karim Sango, les acteurs pourront déposer leurs dossiers.

Cela permettra, a-t-il expliqué, à toutes les victimes collatérales de la maladie à coronavirus de déposer les documents requis indépendamment de leurs lieux de résidence afin de bénéficier de ce fonds d’appui. Pour lui, ce fonds d’un montant total d’1 milliard 250 millions FCFA concerne tous les acteurs culturels burkinabè, sans exception.

Cette enveloppe, a-t-il dit, va être allouée aux acteurs et promoteurs culturels, sous la forme de subventions et de prêts.

Le président du comité de gestion du fonds d’appui exceptionnel aux acteurs de la culture et des arts, Thierry Millogo a, pour sa part, invité ses collaborateurs à se mettre au-dessus de leurs propres intérêts partisans.

« Nous allons être rigoureux sur nos méthodes de travail et nos outils d’évaluation » a-t-il promis. Il a enfin remercié les autorités pour l’intérêt accordé au secteur de la culture et le ministre Sango pour son plaidoyer, sans cesse, mené pour que le secteur de la culture et des arts aille de l’avant.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire