Cameroun: Formations sanitaires – Le Minsanté remobilise ses troupes


Manaouda Malachie a effectué une descente dans quelques hopitaux de Yaoundé, hier, pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

Une salle de consultation bondée de monde et un personnel soignant affairé. Hier, au Centre des urgences de Yaoundé, l’ambiance était celle des jours ordinaires. Entre accueil, consultations et hospitalisations des malades, le rythme n’a pas vraiment changé depuis que la pandémie de Covid-19 gagne du terrain dans le pays. Et pas question de céder à la psychose dans cette formation sanitaire dont le taux de fréquentation reste élevé. C’est le constat fait par le ministre de la Santé publique. Manaouda Malachie y a effectué une visite inopinée pour s’assurer que la formation sanitaire fonctionne normalement. Au terme de plusieurs minutes d’entretien avec les responsables du centre, direction l’hôpital Central tout à côté.

Ici, les hôtes sont accueillis par le staff administratif, avec à sa tête le directeur, le Pr Pierre Joseph Fouda. Après un entretien de quelques minutes, la petite troupe se dirige vers l’ancien pavillon Lagarde, un bâtiment en réhabilitation. Après avoir demandé quelques explications sur l’avancement du chantier, entre autres, le ministre Manaouda Malachie a adressé quelques mots d’encouragement aux personnels de l’hôpital.

Troisième arrêt, l’Hôpital de district de la Cité verte. La formation sanitaire est encore en deuil. Si hier on pleurait la perte du chef dudit centre de district, Dr Clarice Akamba, le ministre vient galvaniser l’équipe. Tout en adressant ses condoléances à tout le personnel durement éprouvé, Manaouda Malachie a exhorté à ne pas baisser la garde. Comme un père à ses enfants, des mots sont bien choisis pour rassurer le personnel médical de ce que la hiérarchie est avec eux. La preuve, l’âge de départ à la retraite relevé par le chef de l’Etat et des multiples autres encouragements des plus hautes autorités du pays. « Nous encourageons le personnel en général et ceux qui sont dans les unités d’isolement en particulier. Nous leur disons toute notre proximité à la suite du chef de l’Etat et chef du gouvernement. Nous leur disons merci pour le travail qui est fait », précise le ministre. L’entretien avec les équipes médicales a ainsi permis de voir comment maintenir leurs efforts sinon, comment la hiérarchie va procéder pour renforcer les effectifs.

Dernier escale, l’Hôpital de district de Soa. Ici, les hôtes ont été accueillis par le Dr Yannick Boukar Ekani, directeur de l’hôpital. De l’accueil, à la maternité en passant par les salles d’hospitalisation, tout est passé au peigne fin. Manaouda Malachie n’a pas sauté aucun local. Après la visite, le ministre de la Santé publique déclare son satisfecit. Il s’agit, entre autres, des appréciations sur le taux de fréquentation desdites formations sanitaires, du comportement des personnels et l’entretien des locaux. « Nous sommes en situation de Covid et j’avais quelques soucis en matière de la continuité des soins de santé dans les services. Là, je suis satisfait parce que je me rends compte que la fréquentation de nos hôpitaux continue. Nous continuons avec les soins de santé primaire, avec la vaccination de routine… Nous continuons à suivre un ensemble de pathologies déjà suivies avant », a assuré Manaouda Malachie.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire