Abdoul-Karim Baguian dit Lota, candidat à la présidence de la FBF : « J’ai fait acte de candidature et il appartient à la Commission électorale de statuer sur mon dossier »


Abdoul-Karim Baguian dit Lota a déposé, dans la soirée du mercredi 22 juillet 2020 sa candidature à l’élection du Président de la Fédération burkinabè de football (FBF). A sa sortie du bureau de la Commission électorale, présidée par Zambendé Théodore Sawadogo, il affirmé, son récépissé en main, avoir pu déposer son dossier. Maintenant les membres de la Commission vont statuer sur la validité de son dossier et le verdict sera connu le vendredi 27 juillet prochain. Dans cet entretien à chaud après le dépôt de son dossier, le candidat à la succession de Sita Sangaré est revenu sur des supposées irrégularités qui entachent le processus électoral.

Lefaso.net : Comment s’est passé le dépôt de votre dossier de candidature ?

Abdoul-Karim Baguian dit Lota : Ça s’est très bien passé comme je le souhaitais. J’ai pu remettre mon dossier aux membres de la Commission chargée de réceptionner les dossiers de candidature.

Vous êtes arrivé à quelques minutes de la clôture des dépôts, qu’est-ce qui explique cela ?

Je suis effectivement arrivé à 7 mn de la fin des dépôts des dossiers. On peut penser de que j’étais en retard pourtant c’est fait exprès. Je suis un homme de suspense et je voulais accroitre le doute chez ceux qui n’avaient jamais cru en ma candidature. Certains pensaient que je ne réunirais pas les conditions pour être candidat mais je peux vous rassurer que tout s’est bien passé à l’intérieur et j’ai pu déposer ma candidature.

Les textes exigent que les candidats aient les parrainages de deux ligues, de districts et de clubs. Est-ce que vous avez réuni toutes ces conditions ?

Nous avons déposé nos candidatures. Je l’ai aussi fait et j’ai mon récépissé en mains. Maintenant il revient à la Commission électorale de statuer sur nos dossiers. La réponse à votre question demeure un secret que je ne peux pas révéler ici. Attendons donc le 27 juillet prochain pour connaitre ce que la Commission électorale aura décidé.

Vous êtes de ceux qui exigeaient la dissolution de la Commission. Pourtant vous venez de déposer votre dossier auprès de la même Commission, est-ce à dire que vous avez maintenant confiance en elle ?

Nous avons dénoncé des faits qui n’honorent pas notre football et qui ne sont pas de nature à faciliter la tenue d’élections équitables pour tous. Lors de notre conférence de presse du lundi passé (Ndlr, le lundi 20 juillet 2020), nous sommes revenus sur ces faits qui ne donnent pas les mêmes chances à tous les candidats à ces élections.

Pour ne pas faire la politique de la chaise vide, je suis venu déposer ma candidature. Au passage, je vous apprends que les six candidats ont eu une rencontre aujourd’hui (Ndlr, le mercredi 22 juillet 2020), avec le Ministre des Sports et des loisirs. Nous avons eu l’occasion de revenir amplement sur ce qui se passe. C’était houleux parce qu’il y a trop de non-dits autour de cette élection. Mais pour la cohésion des acteurs de notre football, chacun doit savoir raison gardée.

Est-ce que vous avez le sentiment qu’au sortir de cette rencontre, les divergences sont aplanies et que le vote aura lieu le 22 août prochain ?

Je ne peux pas vous dire si l’élection aura lieu le 22 août ou pas. Il existe une Commission électorale qui est en place et qui travaille. Nous allons suivre ce qui se fait. Mais comme de je vous l’ai dit, nous avons dénoncé des faits qui n’honorent pas notre football et nous allons continuer sur cette lancée jusqu’à ce que des conditions qui garantissent les mêmes chances à tous les candidats soient réunies.

Pour finir, on a vu Lota très confiant d’être élu président de la FBF lorsqu’il annonçait sa candidature à Manga. Est-ce que vous êtes toujours aussi confiant à un mois de l’élection ?

Je suis plus que confiant. En annonçant ma candidature, je vous disais que je suis le candidat du renouveau, un candidat providentiel, celui-là qui peut instaurer une meilleure gestion pour le développement du football burkinabè. Pour cela, je suis plus que serein. Si je suis élu président de la FBF au soir du 22 août, les acteurs auront fait le choix de faire du football burkinabè un lieu de business. Mais comme je l’ai dit déjà, je ne sais pas s’il aura des élections ou pas le 22 août prochain.

Propos recueillis par Jacques Théodore Balima

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire