Cameroun: Fokoué – Les fruits de la solidarité


Grâce à l’action conjuguée de la mairie, des élites et des populations, cet arrondissement du département d e la Menoua demeure encore épargné par la pandémie.

Vendredi dernier en matinée, la ville de Fokoué est calme. Les populations, sorties tôt comme d’habitude, vaquent normalement à leurs occupations. Le port du masque est quasi absolu.

Les quelques commerçants qui ont déjà installé leurs marchandises sur les étals, au marché, dans l’attente des clients, commentent les récents travaux entamés par la mairie, sur l’axe du village Fotchoffeu pour relier les quartiers Bandoum-Ndounde.

Les populations apprécient ces efforts de la municipalité, tout en encourageant le conseil municipal à ne pas s’arrêter là, tant les besoins en infrastructures routières sont grands, pour désenclaver les cinq groupements de l’arrondissement. Mais le fait important ici, c’est le port quasi absolu du masque.

Les transporteurs, eux, sont déjà à la recherche des clients pour rallier les différents groupements. Chaque conducteur porte bien son cache-nez. Pour embarquer dans un véhicule, le passager doit obligatoirement arborer son masque.

Les éléments des forces de maintien de l’ordre postés aux entrée et sortie de l’arrondissement y veillent et ont tôt fait de rappeler à l’ordre le transporteur en cas de non-respect des mesures édictées par le gouvernement.

A la mairie, tout est également calme. Le personnel affecté aux tâches ménagères s’attèle à remplir sa mission avec zèle et dévouement. Fait notable ici, le cache-nez est arboré par les deux agents communaux.

Le visiteur qui arrive s’entend dire à l’entrée des bureaux, qu’il doit d’abord se laver les mains avec du savon, à l’aide du dispositif installé à l’entrée des lieux. Une fois cette tâche accomplie, le visiteur peut désormais se faire orienter dans ce grand bâtiment, récemment construit et qui fait la fierté de la ville.

Depuis le déclenchement de la pandémie du coronavirus, l’arrondissement de Fokoué demeure encore épargné.

Au- cun patient n’a été dépisté positif, aucun n’en a succombé. Pourtant, chaque weekend, les élites et autres forces vives viennent pour di- verses manifestations au vil- lage. Ce résultat est le fruit de la solidarité entre la mairie, les élites et les populations.

Selon Adrienne Paule Demenou, maire de Fokoué, le 31 mars dernier, une vaste campagne de sensibilisation a été lancée contre la Covid-19 dans l’arrondissement, en présence du sous-préfet, des élites et forces vives.

Au cours de cette cérémonie courue, outre la distribution de différents appuis aux populations, celles-ci ont aussi été formées sur la fabrication des cache-nez, des gels hydro alcooliques, les méthodes efficaces de lavage des mains à l’aide des gels et du savon et la distanciation sociale.

Cette campagne a surtout permis de sensibiliser la population au sujet de la pandémie et ses effets désastreux pour la santé.

La fermeture des espaces marchands durant trois semaines et l’interdiction des surcharges dans les cars de transport ainsi que sur les motos ont également constitué un grand moyen de conscientisation de la population qui a alors compris tout l’intérêt de la lutte et apporté sa contribution .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire