Cameroun: Riposte contre le Covid-19 – Comment relancer l’activité culturelle


Les délégués régionaux du ministère des Arts et de la Culture et le ministre Bidoung Mkpatt se sont penchés hier à Yaoundé sur des solutions pour la résilience des artistes.

Le monde artistique et culturel est confronté à une crise sans précédent liée à la pandémie de Covid-19 qui impacte de manière drastique les activités et les revenus des artistes dans les dix régions du pays. Et ce, notamment à travers l’annulation et l’arrêt des festivals et des spectacles.

Ainsi que la fermeture des bibliothèques, des musées et des sites culturels. Il ne fait aucun doute, l’impact de cette pandémie a considérablement sinistré le secteur de la culture.

C’est pour essayer de remonter la pente que le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, a convoqué hier à Yaoundé, tous les délégués régionaux de son département ministériel.

Question de trouver quelques pistes de solutions pour faire revivre l’artiste. Des multiples interventions des parties prenantes, il ressort que la plupart des artistes ont besoin d’appuis multiformes pour vivre à nouveau de leurs activités.

Sur le plan organisationnel, nombre de ces créateurs des œuvres de l’esprit affichent un souci de compétence dans le domaine du numérique.

Cette incompétence joue en leur défaveur en les privant de la technologie nécessaire pour entretenir leur visibilité. Et sur le plan technique, l’on relève l’absence des équipements.

Quelques pistes de solutions ont été proposées à cet effet par les délégués régionaux. A l’instar de celui de l’Adamaoua. Oumarou Nguiaro sollicite de la hiérarchie une mise sur pied d’un fonds spécial de soutien à la solidarité pour la résilience artistique face au Covid-19.

Au-delà de l’appui financier aux artistes, le ministère croit en l’émergence d’un nouveau monde culturel s’appuyant sur le numérique.

D’où la nécessité de soutenir la création et la réalisation virtuelle, de sensibiliser et de renforcer les capacités sur les TIC. Sans oublier évidemment de doter les services déconcentrés en kits de protection contre le Covid-19.

Autre point inscrit à l’ordre du jour, la promulgation de la loi du 20 juillet 2020 régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun.

Pour le ministère, cette nouvelle loi qui vient d’être promulguée par le chef de l’État stoppe définitivement le flou artistique et la confusion de rôles de compétence, d’activités qui gangrenaient le fonc- tionnement du sous-secteur.

« Désormais, toute intrusion intempestive dans ce secteur devra faire l’objet de dénonciations par les vrais artistes qui ne devraient plus laisser leurs champs de compétences être encore occupés anarchiquement par divers opportunistes et autres acteurs aux desseins inavoués qui ont profité de l’absence de structuration du sous-secteur art et culture pour spolier les artistes », a conclu Bidoung Mkpatt .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire