Cameroun: Sénatrice Patience Eboumbou – « Accès aux soins de santé pour tous à Douala 4eme »


La Mutuelle Santé Famille Douala 4eme (MUSAF) se déploie. Dans le but d’assurer un accès aux soins de santé par tous et au moindre cout. Avec la signature des conventions entre la mutuelle santé et les centre médicaux de l’arrondissement.

Santé pour tous

Le constat a été clair à l’ouverture de la cérémonie de signature des conventions : Plus de 40% des populations de Douala 4 eme n’ont pas droit aux soins de santé primaires. Une situation plutôt alarmante.

La sénatrice Minyem Endeme patience Felicité épouse Eboumbou a pris la mesure de la situation. Principale initiatrice de la Musaf dont l’action est sous tendue par la « la solidarité pour l’accès aux soins de santé de qualité et à moindre cout pour tous »

La sénatrice a planté le décor « même les plus démunis ont droit aux soins de santé » la bonne santé étant par ailleurs le gage de développement d’un pays.

Hôpitaux et centres médicaux privés

Il n’en fallait pas plus et la salle de cérémonie a été prise d’assaut par les responsables d’hôpital de District, de centres médicaux d’arrondissements, de centres de santé et de centre de santé intégré. Au total les 12 formations sanitaires que compte l’arrondissement de Douala 4eme.

Au menu et comme points essentiels de cette rencontre entre la mutuelle et le personnel de santé, il y a eu : la présentation et adoption du projet de contrat de partenariat entre la mutuelle et les formations sanitaires.

L’adoption du modèle de la convention suivi de la signature par les responsables sanitaires et la mutuelle. Un planning de formation des personnels du circuit du patient mutualiste pour la prise en charge dans une formation sanitaire à été adopté.

Consultation et hospitalisation

Au cours de la cérémonie, la sénatrice a exprimé sa solidarité pour ses populations. A la Musaf on « cotise pour que ceux qui sont malades puissent avoir accès aux soins ». Elles ont été aussi rassurées « En payant les cotisations, les membres sont certains d’être pris en charge en cas de besoin ».

Toutes qui ont dire à la Directrice de l’hôpital de district de Bonassama que la Musaf arrive en droite ligne de la politique du gouvernement par le ministre de la santé publique qui prône la santé pour tous. Aussi et désormais, à Douala 4eme et grâce a la Musaf, tout le monde peut aller à l’hôpital.

Seulement il faut payer 1000, 5000, ou 12000 Frs cfa selon le cas pour bénéficier des soins de consultation, laboratoire, hospitalisation, chirurgie, accouchement…



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire