Cameroun: Fuites au Baccalauréat C, D et TI – Trois épreuves à reprendre


Les candidats vont de nouveau affronter les épreuves de Physique, Sciences de la vie et de la terre et Chimie les 3 et 4 août prochains.

Pour les candidats des séries C, D et TI, le baccalauréat 2020 n’est pas terminé. Dans un communiqué signé le 24 juillet 2020, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga, annonce la reprise des épreuves de Physique, Sciences de la vie et de la terre, ainsi que de Chimie. Cette situation fait suite à une fuite desdites épreuves avant la date de l’examen. Elles sont donc reprogrammées pour le lundi 3 août et le mardi 4 août 2020 dès 7h. A cet effet, les candidats sont invités à retourner dans leurs centres de composition respectifs.

Une source bien introduite à l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) révèle que tout serait parti d’un chef de centre. En témoigne l’épreuve partagée dans des fora whatsapp d’élèves et d’enseignants. « Nous l’attestons parce que l’épreuve en circulation a été filmée dans un environnement uniquement accessible à ces responsables », révèle la source. Par ailleurs, l’institution disposerait de conversations téléphoniques tardives entre élèves et enseignants pour aider à corriger l’épreuve avant de la passer. Soit, bien avant la date prévue d’examen. L’épreuve de Chimie querellée est passée le vendredi 24 juillet, tandis que les épreuves de Physiques et SVT étaient programmées la veille, jeudi 23 juillet.

La conséquence immédiate de cette décision est le changement du calendrier pour le probatoire de l’enseignement secondaire général. Les épreuves écrites initialement prévues du lundi 3 août au vendredi 7 août connaîtront un changement. « Les épreuves débuteront le mercredi 5 août 2020 dans l’ordre de passage initial. Quant aux épreuves initialement programmées les 3 et 4 août, elles se dérouleront plutôt les lundi 10 et mardi 11 août », indique le communiqué du Minesec. Nalova Lyonga rappelle que « ces épreuves sont organisées pour le bien des jeunes Camerounais et que toute personne qui tenterait d’interférer dans leur déroulement sera sanctionnée ». A en croire notre source à l’OBC, on ignore encore la source de la fuite. Mais l’organisation d’une reprise permet de crédibiliser cet examen pour ceux qui vont l’affronter .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire