Cameroun: Garoua a reçu sa part


Produits grâce à une dotation spéciale du chef de l’Etat, 200.000 plants d’anacardier ont été remis mercredi dernier aux organisations paysannes

Bouffée d’oxygène pour les organisations paysannes et les populations des quatre départements de la région du Nord. 200 000 plants d’anacardiers viennent d’être mis à leur disposition, grâce à une dotation spéciale du chef de l’Etat. La production qui s’est effectuée à la station polyvalente de recherche agricole de Garoua, a été distribuée mercredi dernier par le directeur général adjoint de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad), Francis Ngomé.

En distribuant les plants aux concernés, le DGA de l’Irad est revenu sur l’objectif de ce précieux projet. Selon Francis Ngomé, le projet vise à produire et distribuer 5 millions de plants d’anacardier en cinq ans, pour 50 000 hectares de terres. Lors des deux précédentes campagnes (2018 et 2019), près de 3 millions de plants d’anacardier, soit 30 000 hectares de terres, ont été gracieusement mis à la disposition des producteurs des régions de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord. Dans la même veine, l’Irad a formé plusieurs paysans dans la mise en place et le suivi des champs d’anacardier. Durant ces deux années, la production se faisait uniquement à Wakwa, dans la région de l’Adamaoua. La particularité cette année, c’est que chaque station polyvalente a produit ses propres plants pour les populations bénéficiaires .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire