Cameroun: Concours d’entrée à l’Enam – Des dispositions spéciales


Le Minfopra a effectué une descente dans cette grande école et dans les centres d’examen.

Il est un peu plus de 3h du matin samedi lorsque le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) fait son entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam). Joseph LE qui a troqué son costume et sa cravate pour une tenue plus décontractée, est accueilli par le directeur général de l’Enam, Bertrand Pierre Soumbou Angoula. Le Minfopra est là pour s’assurer de la sécurisation du processus d’impression des épreuves destinées aux candidats de la Division administrative cycle B.

Une visite effectuée en compagnie du maître des céans, Joseph LE a ainsi pu toucher du doigt les trois étapes de ce processus. Du choix des épreuves en passant par la traduction en anglais à la reprographie, il a parcouru toutes les étapes. Ici, les sujets sont sélectionnés à huis clos par un jury spécial et ce n’est qu’après la sélection d’un sujet que celui-ci est envoyé à la reprographie quelques minutes avant le début des épreuves. Aucun téléphone portable n’est autorisé afin d’éviter d’éventuelles fuites. Une fois le processus achevé, les épreuves seront lancées à 7h30 par la Culture générale dans les huit sites d’examen créés pour la circonstance.

Pas moins de 7 842 candidats pour 100 places. Une division répartie en deux sections : l’Administration générale et l’Administration du travail. Le contexte étant marqué par la pandémie de Covid-19, l’autre challenge était de s’assurer aussi du respect scrupuleux des mesures barrières prescrites par le gouvernement dans les sites réquisitionnés pour le déroulement des épreuves.

A l’Institut universitaire catholique Sainte-Thérèse de Yaoundé où le ministre a effectué sa première descente, il s’est dit heureux de constater le respect desdites mesures. Dès l’entrée de l’établissement, une dizaine de points d’eau pour le lavage des mains étaient bien visibles. Dans les salles d’examen, on retrouve des candidats, masques bien fixés et assis un par banc pour ce qui est de la distanciation physique. « Bonjour ! Tout le monde arbore son masque ? », questionne alors Joseph LE, comme pour se rassurer. « Le directeur général de l’Enam et moi sommes venus nous assurer que tout se passe bien. On va maintenant vous laisser travailler tranquillement. Nous vous souhaitons bonne chance. Il ne faut pas avoir peur, mais plutôt bien travailler. Bonne journée et bonne continuation. Il faut respecter toutes les mesures barrières », a- t-il ajouté pour détendre l’atmosphère.

Au terme de sa visite des différents sites, le Minfopra n’a pas caché sa satisfaction. Car, rien n’était gagné d’avance. Il a par ailleurs a tenu à congratuler le DG de l’Enam et son staff pour leur promptitude à avoir trouvé les espaces. Les concours d’entrée à l’Enam s’achèvent les 8 et 9 août prochains par les auditeurs de justice et la Division des régies financières .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire