Cameroun: Marchés publics dans le Sud – Le ministre inspecte les chantiers


Ibrahim Talba Malla a effectué une visite de contrôle, du 21 au 24 juillet dernier.

S’assurer du respect des procédures dans la passation et l’exécution des marchés publics faisant partie des projets structurants en cours. Ainsi se décline l’objectif majeur de la visite de travail que vient d’effectuer le ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics (Minmap) dans les départements de la Mvila et du Dja-et-Lobo. Ibrahim Talba Malla a mis à profit son séjour dans le Sud pour évaluer et contrôler certains projets du Plan triennal d’urgence (Planut) et des chantiers routiers terminés et en cours d’exécution.

Centre hospitalier d’Ebolowa : réalisé à 95%

D’une capacité de 118 lits, cette infrastructure est destinée à améliorer les soins en médecine générale, en gynécologie-obstétrique et pédiatrique. A ce jour, la réalisation physique dudit projet est évaluée à 95%. Un projet qui, à terme, va renforcer l’offre en soins hospitaliers dans la région du Sud avec un plateau technique de qualité.

Route Mengong-Sangmelima : espoir permis

Le chef-lieu du Dja-et-Lobo sera relié à Ebolowa une route en cours de bitumage entre Mengong et Sangmélima. Ce chantier, très attendu par les usagers et les riverains dudit tronçon de 74 km, est, à ce jour, réalisé à 70,20%. Son bitumage permettra d’éviter le long contour de Mbalmayo, dans la région du Centre, pour rallier Sangmélima. Ce chantier a vu défiler plusieurs prestataires avec des fortunes diverses, depuis 2010, année de lancement des travaux.

Ngolbang-Zoétélé-Nkilzok : du 100%

Ibrahim Talba Malla a touché du doigt la qualité de la réalisation de l’axe Ngolbang-Zoétélé (13 km) et les 17 km de la route Zoétélé-Nkilzok. Les deux tronçons sont réalisés à 100%. Le Minmap s’est montré satisfait de la bonne réalisation des projets. Poursuivant son parcours, il a visité le tronçon Sangmelima-Meyomessala (48,1 km). Les travaux sont achevés et réceptionnés. Tous ces tronçons annexés, à coup sûr, vont assurer la continuité et garantir la compétitivité de la chaîne de transport au niveau national et sous régional en s’appuyant sur le corridor frontière Congo- Mbalam-Kribi.

Sangmelima-Djoum-frontière Congo : encore quelques soucis…

C’est sur ce long corridor de plus de 320 km de la transnationale Sangmelima-Bikoula-Djoum-Mintom-frontière Congo que le ministre délégué s’est appesanti. Le chantier réparti en cinq sections traîne et connaît une instabilité due tantôt à la libération des emprises, au non-paiement de décomptes, tantôt à l’indemnisation des riverains. Le tronçon Sangmelima-Bikoula, débuté en 2010, est exécuté par l’entreprise Kayson INC, et connaît, à ce jour, un taux d’exécution physique de 71,5%. Le délai de livraison des 65 km à bitumer, fixé au 31 juillet 2020, ne sera pas respecté. Idem pour le tronçon Bikoula-Djoum, 35,6 km, dont les délais de livraison, prévus pour fin décembre 2020, ne peuvent être respectés. Ce qui n’est pas le cas du tronçon Djoum-Mintom (80 km), réalisé déjà réceptionné. Idem pour la route Mintom-Lele (67,5 km), exécuté par Si- nohydro. Les travaux sont achevés. Pour ce qui est de Lele-Ntam-Mbalam, 53 km, on note un taux de réalisation de 84,36 %, avec un taux de consommation de délais de 88,17% par l’entreprise contractante Sinohydro .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire