Cameroun: Recrutement spécial de 2 000 enseignants d’universités – 1 237 premiers candidats retenus


Les résultats de la première phase de l’opération initiée en 2018 par le chef de l’Etat ont été publiés le 13 décembre 2019 par le président de la Commission centrale de supervision.

Le corps enseignant des huit universités d’Etat du Cameroun vient de s’enrichir. C’est à la suite de la publication, le 13 décembre 2019, des noms des 1 237 candidats qui ont été retenus à l’issue de la première phase de l’opération de recrutement spécial de 2 000 enseignants ordonnée, on s’en souvient, le 13 novembre 2018 par le chef de l’Etat, Paul Biya. Le communiqué annonçant les résultats de la première phase de l’opération a été publié par Séraphin Magloire Fouda, secrétaire général des services du Premier ministre et président de la Commission centrale de supervision. Le document révèle que les candidats retenus sont à la fois des Camerounais résidents et ceux de la diaspora. D’après la même source, ils sont déclarés recrutés comme enseignants pour le compte de l’année académique 2019- 2020, sous réserve de la présentation des originaux des diplômes requis. La liste publiée classe les candidats par ordre alphabétique, par institutions universitaires d’attache et par filières.

En ce qui concerne les modalités pratiques du recrutement, le document indique que le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur et les chefs des institutions universitaires d’attache des candidats sélectionnés conduiront, chacun en ce qui le concerne, les diligences relatives à la formalisation de la relation de travail et la prise de service effective des candidats retenus. On retiendra ainsi que 166 enseignants ont été sélectionnés pour l’Université de Bamenda; 164 pour l’Université de Buea ; 162 pour l’Université de Douala ; 144 pour l’Université de Dschang ; 137 pour l’Université de Maroua ; 165 pour l’Université de Ngaoundéré ; 164 pour celle de Yaoundé I et 135 pour celle de Yaoundé II. Ce qui fait un total de 1 237 enseignants pour la première vague.

Soulignons par ailleurs que c’est conformément aux hautes instructions du président de la République que le Premier ministre, chef du gouvernement, a autorisé l’ouverture des postes d’enseignants dans les universités d’Etat aux titulaires du Doctorat ou du PhD, âgés de 45 ans révolus au premier octobre 2019, au titre de l’exercice 2019. Cette première phase de l’opération de recrutement spécial s’est déroulée sous la coordination du ministre chargé de l’Enseignement supérieur suivant les dispositions réglementaires en vigueur.

C’est donc la matérialisation de la promesse présidentielle qui avait été annoncée dans un communiqué signé le 13 novembre 2018 par Ferdinand Ngoh Ngoh, alors ministre, et aujourd’hui ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République. Il est prévu à l’origine que ce recrutement spécial s’étale sur une période de trois ans (2019, 2020 et 2021). C’est le lieu de relever que cette décision du chef de l’Etat apporte une réponse concrète aux besoins pressants des universités d’Etat en matière d’enseignants, notamment avec la création, ces dernières années, de plusieurs nouveaux établissements. En outre, l’acte présidentiel procède de son souci constant de promouvoir le développement du secteur de l’enseignement supérieur. Il relève également de sa détermination à tenir ses engagements à l’égard de la jeunesse camerounaise de l’intérieur et de la diaspora.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire