Algérie: Tebboune imprégné de la culture de protection des droits du citoyen


Alger — Le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Bouzid Lazhari, a affirmé lundi que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune était « fortement imprégné » de la culture de protection des droits du citoyen.

« Le président de la République est fortement imprégné de la culture de protection des droits du citoyen et de la conviction que la mission première de l’Etat est la préservation de ces droits », a déclaré à la presse M. Lazhari à l’issue de la remise du rapport annuel 2019 sur les droits de l’homme en Algérie au chef de l’Etat.

Concernant le rapport remis au président de la République, le président du CNDH a expliqué qu’il était essentiellement axé sur « le Hirak béni originel qui revendiquait les droits de l’homme, des élections régulières et transparentes et l’éradication de l’argent sale ».

A cette occasion, le président du CNDH a mis l’accent sur l’impératif de rétablir « la confiance du peuple » qui a appelé à « la consécration des droits de l’homme dans tous les domaines, civil, politique, social et économique en concrétisation de l’objectif principal de la Déclaration du 1er Novembre ».



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire