Cameroun: Dépistage – Les caravanes mobiles sont prêtes


Hier, au cours du briefing journalier, le directeur de la lutte contre la maladie et les pandémies au Minsanté a annoncé que la phase pilote de cette opération va démarrer à Yaoundé ce jour.

Malgré la multiplication des sites de dépistage en place sur l’ensemble du triangle national, les populations tardent toujours à se faire tester. Face à cette situation, le ministère de la Santé publique passe à la vitesse supérieure. Dès ce jour à Yaoundé, va démarrer la phase pilote d’une campagne de dépistage pendant un mois. Hier, au cours du briefing quotidien sur la situation de la lutte contre le Covid-19 au Cameroun, le Dr Alain Georges Etoundi Mballa, est revenu sur l’importance de cette opération. « Le choix porté sur le dépistage mobile au cours de cette troisième période opérationnelle de la stratégie de lutte contre le Covid-19 vise à aller au plus près des populations. À investir les communautés à travers des caravanes mobiles de dépistage. Cette démarche est motivée par la possibilité de toucher individuellement le maximum de personnes afin de les tester », a expliqué le responsable.

Les escales de cette caravane sont sélectionnées sur la base des critères épidémiologiques, avec le concours des autorités administratives et des collectivités territoriales décentralisées. Les marchés, les gares routières, les universités, les entreprises et autres lieu de fortes concentration humaine sont ciblés par cette opération. Un programme hebdomadaire sera communiqué dans les prochains jours. « Au cours de ces opérations, vous serez prélevé, les résultats des tests vous seront communiqués soit par SMS, ou alors dans les sites de dépistage qui existaient déjà. Nous allons essayer de révéler ces résultats dans un délai n’excédant pas 72 heures », a promis le Dr Alain Georges Etoundi Mballa. Les personnes testées positifs seront immédiatement prises en charge. Ce qui permettra de stopper la propagation de l’épidémie dans la communauté.

Pour que les populations y adhérent, l’opération bénéficiera d’une vaste campagne de sensibilisation afin d’informer la communauté des activités organisées, mais surtout de continuer à les éduquer sur le respect des mesures barrières. « Chaque personne peut informer son environnement immédiat et contribuer par la même occasion à la prévention de la pandémie », a martelé le directeur de la lutte contre la maladie et les pandémies au Minsanté. Il a également invité les uns et les autres à accompagner les actions du gouvernement et ses partenaires dans le lutte contre le coronavirus.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire