Cameroun: Education – Le taux d’abandon scolaire en baisse dans la Kadey


C’est grâce aux efforts déployés par l’ONG Nascent Solutions, qui a mis en place des cantines scolaires, dans certaines écoles primaires de la localité.

Les meilleurs enseignants des écoles pilotes ont été primés le 23 juillet 2020. La sous-scolarisation recule à Ketté. Le bon exemple est offert par l’école publique Groupe II de cette localité de la Kadey, en cette fin d’année scolaire 2019/2020. Ici, 1 120 élèves étaient inscrits à la rentrée.

Et à la fin du deuxième trimestre, interrompu à la suite de la survenue de la crise sanitaire du coronavirus, en mars dernier, 1 102 écoliers avaient suivi effectivement leurs leçons. Soit un taux de 0,7% d’abandon scolaire. Selon le directeur de cette école publique, Philipe Mbormo, pendant l’année scolaire 2018/2019, le taux de déperdition scolaire était de 29,45%, puisque, au cours de cette année-là, son école avait 1 008 élèves, mais seulement 745 apprenants ont pu finir les trois trimestres statutaires.

Les enfants, à en croire ce responsable d’école, étaient enclins d’aller dans les chantiers d’or et autres activités précaires. Mais la tendance a été inversée ici grâce à une initiative mise en place par l’ONG camerounaise, Nascent Solutions, au cours de l’année scolaire finissante. L’approche a consisté à mettre en route une cantine scolaire, dans trois écoles primaires choisies.

Il s’agit des écoles publiques groupe I et II et de l’école privée catholique St Louanga de cette ville frontalière. Un projet mis en route au début de la rentrée scolaire en septembre, pour une durée de cinq ans. Mais déjà, l’An I du programme dresse un bilan jugé satisfaisant, d’après Mpok Makia Mpok, coordonnateur de terrain de cette ONG, qui s’est appuyée sur des relais communautaires et des autorités locales dans son déploiement en faveur de l’école. Les écoles bénéficiaires ont témoigné l’efficacité de cette approche, dans une zone d’éducation prioritaire comme l’Est.

L’inspecteur d’arrondissement de l’éducation de base a souhaité que ce programme s’étende à toutes les autres écoles de Ketté, pour que la bonne dynamique impulsée ait plus d’écho. Ceci aux côtés des efforts de l’Etat. En témoignant la gratitude du gouvernement camerounais à cette ONG, pour cet appui dans le relèvement de l’éducation, le représentant du sous-préfet de Ketté, a lancé l’appel aux autres enseignants qui abandonnent leur poste de se soucier de l’avenir des enfants, en faisant leur travail, rien que leur travail, par une assiduité irréprochable.

Et pour que cela serve d’exemple, trois meilleurs instituteurs ont été primés, et d’autres encouragés en recevant des matériels didactiques et des appuis financiers. Ce projet implémenté par l’ONG Nascent Solutions, selon son coordonnateur du terrain, a bénéficié de financement du ministère américain en charge de l’agriculture, par l’intermédiaire du projet MC Govern Dole International Food for éducation.

Il est implémenté dans d’autres écoles de la région de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et du Nord-Ouest. Les promoteurs comptent toucher à terme 200 000 personnes directement dont 81 510 élèves, dans les régions d’implémentation.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire