Cameroun: Ngaoundéré III – Sensibilisation tous azimuts


Dans cet arrondissement, la commune a opté pour l’information quotidienne de la population sur les mesures barrières et le mode de transmission du Covid-19.

A la guérite de l’Université de Ngaoundéré, il faut montrer patte blanche. Prise de température, port du masque et lavage des mains sont devenus des gestes obligatoires tant pour les piétons que pour les personnes ayant des véhicules. Normal, ici il est question de redoubler de vigilance au regard du nombre sans cesse croissant des personnes testées positives au Covid-19 dans la ville et par ricochet dans la mairie de Ngaoundéré III. A ce jour, la délégation régionale de la Santé publique pour l’Adamaoua annonce six cas positifs et recensés par le Centre médical d’arrondissement de Dang. Une structure considérée comme étant un établissement hospitalier de référence pour les prélèvements et les prises en charge dans cette partie de la ville.

Pour limiter la propagation et même la stopper, la mairie de Ngaoundéré III a pris le taureau par les cornes. Et la meilleure stratégie pour elle, c’est la sensibilisation. « Avec l’assouplissement des mesures barrières, certaines personnes ont compris que c’était la fin de cette pandémie. Mais, nous continuons de sensibiliser la population parce que c’est la seule arme que nous disposons. Nous sensibilisons de manière permanente, nous rencontrons les responsables religieux à qui nous passons le message parce qu’ils sont les plus écoutés. C’est eux qui se chargent de relayer le message. Nous allons également dans les agences de voyage, et même les établissements scolaires pour distribuer des prospectus. En plus de cela, nous travaillons avec les chefs de village. Pour tout dire, nous utilisons tous les canaux pour toucher le plus grand nombre de personnes de notre commune », a confié Mohamadou Bachirou, le maire.

Et pour joindre le geste à la parole, dès l’annonce du premier cas de coronavirus en terre camerounaise, l’édile a pris les premiers eux publics, et en distribuant des masques de protection. Cette action a été appuyée par des dons divers, parmi lesquels celui du chef de l’Etat. « Cela a été une bouffée d’oxygène parce que seuls, nous ne pouvions pas nous en sortir. Nous nous sommes assurés que ces dons ont touché le plus grand nombre de personnes », rassure le maire Mohamadou Bachirou. D’autres mesures viennent également en appui à l’instar de la désinfection régulière et gratuite des marchés, établissements scolaires, lieux de culte…



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire