CENI: Cellou, Sidya et Kouyaté risquent de perdre leurs commissaires… | Africa Guinee


CONAKRY-Les anciens premiers ministres, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté risquent de perdre leurs représentants à la CENI (commission électorale nationale indépendante).

Ces trois figures de l’opposition dont les partis UFDG, UFR, PEDN ont boycotté les dernières élections législatives controversées du 22 mars pourraient bientôt faire face à une très mauvaise surprise. Puisque les formations politiques de l’opposition parlementaire veulent surfer sur leur absence au Parlement pour récupérer les postes attribués à l’Opposition à la CENI.

En effet selon la Loi organique du 05 janvier 2018 portant sur la CENI, les partis politiques habilités à désigner des commissaires à la CENI doivent satisfaire les critères ci-après :

Avoir participer aux deux dernières élections nationales (législatives et présidentielle) précédent la mise en place de la CENI,

Avoir au moins deux députés à l’Assemblée Nationale.

Forts de ces critères exigés, les partis de l’opposition parlementaire envisagent de saisir la Cour Constitutionnelle. Les sept commissaires issus des partis politiques de l’opposition « extraparlementaire » sont-ils assis sur des sièges éjectables? En tout cas, ils sont dans le collimateur de l’opposition parlementaire qui compte saisir la gardienne de la Constitution pour qu’ils soient remplacés.

« Les Partis Politiques de l’opposition parlementaire guinéenne comptent saisir la Cour Constitutionnelle, pour que les Commissaires issus des Partis politiques absents de l’Assemblée Nationale, soient remplacés conformément aux dispositions qui avaient permis leur installation. La jurisprudence en la matière, indique que les Commissaires avaient été remplacés dix mois avant la fin de leur mandat, malgré l’intangibilité des textes », ont annoncé ce lundi 27 juillet ces partis politiques, sans préciser la date de cette saisine.

Au sein de l’opposition, c’est seulement l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, l’UFR de SIdya Touré, le PEDN de Lansana Kouyaté qui sont représentés à la CENI avec sept commissaires. Mais le hic pour les partis politiques de l’opposition parlementaire, c’est qu’eux-mêmes, aucun ne remplis tous les critères cités ci-hauts. Si certains partis peuvent se targuer d’avoir deux députés au Parlement, il n’en demeure pas moins qu’ils n’ont pas pris part à l’élection présidentielle de 2015.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire