Cameroun: Machinisme agricole – Des conducteurs prêts à l’emploi


Ils ont reçu hier, leur parchemin de fin de formation dans la conduite de tracteurs, entretien, maintenance entre autres par le Ceneema.

C’est avec dextérité qu’Adèle Marie Ngono conduit un tracteur agricole. L’exercice de démonstration de la jeune femme d’une trentaine d’années à peine consiste à faire quelques tours dans la cour et procéder ensuite à la marche-arrière de la remorque.

Ensuite sa camarade prend le relais et effectue l’attelage, avec des gestes précis, avant de détacher la charrue de la machine. Après un mois de recyclage, elles n’ont plus aucun complexe pour tout ce qui concerne la conduite ou la manipulation des tracteurs agricoles.

Ils sont 30 jeunes hommes et femmes au total avoir été sélectionnés parmi une quarantaine qui pour le recyclage, qui pour la formation dans l’utilisation des machines agropastorales.

Après un mois de cours au Centre national d’étude et d’expérimentation du machinisme agricole (Ceneema) de Nkolbison, ils ont reçu mardi, 28 juillet 2020, leurs parchemins des mains du directeur général, Andrée Caroline Mebonde Bote.

Selon Ibrahima Saidou, l’un des formateurs, les élèves ont reçu des enseignements sur la connais- sance du tracteur, l’entretien et la maintenance mais aussi sur la préparation et le traitement du sol et des cultures, entre autres.

Une formation qui s’inscrit parfaitement parmi les missions du Centre visant à former les techniciens à l’utilisation des machines agropastorales afin de promouvoir le développement de l’agriculture de seconde génération.

L’objectif étant d’étendre les superficies agricoles et diminuer la pénibilité du travail en agriculture et la mécanisation des opérations agricoles. Mais qui va également aider la structure à relever les défis qui l’attendent.

Il s’agit notamment de l’opérationnalisation des pools de mécanisation agricole dont le Centre aura désormais la charge dans les différents bassins de production.

Il y a également le renforcement des équipements et la réactivation des antennes Ceneema de Garoua, Nanga-Eboko et Bambui.

Des changements qui tombent à pic puisque, comme l’a indiqué Mme Mebonte Bote, les meilleurs tractoristes de cette nouvelle cuvée seront recrutés pour servir dans ces pools .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire