Assurance maladie universelle : Des soins de santé gratuits pour les personnes en difficultés de la région du Centre


Ce jeudi 30 juillet 2020, le Réseau d’appui aux mutuelles de santé (RAMS/BF), à travers la mutuelle de santé urbaine « Laafi Baoré », a signé une convention avec les formations sanitaires des districts sanitaires de Boulmiougou et de Bogodogo, dans la salle de la Direction régionale de la santé.

C’est une convention qui marque le début du droit des indigents à une prise en charge sanitaire à 100%. « Pour l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle, nous avons reçu l’instruction de commencer par les personnes indigentes ; et dans ce cadre, nous avons décidé de passer par le réseau des mutuelles de santé. A cet effet, nous avons d’abord signé une convention de collaboration avec les ONG promotrices de mutuelle dont l’ONG RAMS/BF », explique Dr Jean Gamin Macimbo, directeur des prestations et de contrôle de la Caisse nationale d’assurance maladie universelle (CNAMU).

Jean Gamin Macimbo, directeur des prestations et de contrôle de la Caisse nationale maladie universelle (CNAMU)

Le rôle de ce réseau dans la signature de cette convention est d’assurer la mobilisation sociale, l’achat des prestations et l’enrôlement des personnes indigentes. Le processus d’enrôlement de ces personnes terminé, on dénombre 576 personnes indigentes qui auront droit aux soins de santé gratuits. Le représentant de la CNAMU a assuré que courant le mois d’août, toutes ces personnes entreront en possession de leur carte d’assuré et pourront se rendre dans les centres de santé de leur arrondissement.

Les prestataires de soins, quant à eux, seront outillés, en début août, sur le régime national d’assurance maladie universelle et sur le mécanisme de prise en charge des personnes indigentes, pour être aptes à accueillir ces personnes dans leurs centres respectifs.

La Caisse nationale d’assurance maladie universelle va assurer le contrôle des prestations offertes. Selon le secrétaire permanent du RAMS, Patrice Pamousso, « lorsque les cartes d’assuré seront disponibles, nous allons les distribuer aux personnes enrôlées dans les mutuelles de santé pour être prises en charge en cas de maladie dans les formations sanitaires qui ont signé la convention ».

Il spécifie aussi que les personnes dites indigentes sont des personnes qui ont des difficultés économiques, sociales, des difficultés d’accès aux soins de santé, et qui souvent ont des difficultés pour se nourrir.

Patrice Pamousso, secrétaire permanent du Réseau d’appui aux mutuelles de santé (RAMS/BF)

Les maires des arrondissements concernés ont, eux aussi, fait le déplacement pour signer cette convention. Selon le maire de l’arrondissement 12, Rasmata Nadanbègua, « au niveau de notre arrondissement, on dénombre plus de 300 personnes qui vont bénéficier de soins gratuits. Le rôle de la mairie dans la signature de cette convention est un rôle de veille parce que nous avons un regard sur ces actions pour que les personnes recensées puissent bénéficier de cette assurance et des soins dans les centres de santé selon la convention qui a été signée. »

Rasmata Nadanbègua, maire de l’arrondissement 12 de Ouagadougou

L’application de cette convention prendra effet courant le mois d’août.

Adjaratou Tall (stagiaire)

LeFaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire