Afrique de l’Ouest: Stabilité des prix, réduction des risques


La BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières) pilote la création de la Bourse des matières premières agricoles (BMPA) de Côte d’Ivoire.

Elle devrait être opérationnelle fin 2020 avec la cotation de 3 produits, l’anacarde, la noix de koka et le maïs.

Cette Bourse proposera des produits à terme, lesquels serviront de couverture face aux risques de variation des prix, pour les agriculteurs. Un mécanisme de marché à terme absent de la Côte d’Ivoire jusque-là.

Le Ghana et le Nigeria disposent déjà de ce type de plateforme. Le Togo pourrait en avoir une similaire; l’idée est séduisante.

La création d’une Bourse répond au souhait des agriculteurs et des autorités de stabiliser les prix et de réduire les risques. De plus, un marché dynamique et bien réglementé accroît le nombre de négociants et la qualité des infrastructures et des produits eux-mêmes.

Un dispositif de cette nature tend à augmenter les revenus des agriculteurs et à diminuer les prix pour les consommateurs.

Le ministre ivoirien de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani, s’est rendu mardi au siège de la BRVM pour s’enquérir de l’état d’avancement du projet.

Il s’est longuement entretenu avec le Togolais Félix Edoh Kossi Amenounve, patron de la Bourse régionale.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire