Cameroun: Ils sont jeunes et ils ont réussi sous le Renoveau


Arthur Zang

L’informaticien au service de la santé

Il est le père du CardioPad. Arthur Zang, ingénieur informaticien, est rendu célèbre grâce à cette invention, la première tablette médicale africaine désormais commercialisée au Cameroun par sa start-up Himore Medical. Né à Yaoundé le 26 novembre 1987, Arthur Zang est titulaire d’une licence en informatique obtenue en 2004. Il entre ensuite à l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, où il se spécialise en informatique. Durant ses études, il effectue un stage dans un hôpital et se rend compte qu’il manque cruellement de cardiologues au Cameroun : « Moins de 40 pour 19 millions d’habitants », précise le jeune ingénieur. L’idée du CardioPad se fait plus grande que jamais. Pour peaufiner son CardioPad, il suit une formation à distance auprès de l’Indian Institute of Technology. Son projet s’affine avec la subvention de 20 millions de F que lui accorde Paul Biya, le président de la République. De quoi continuer ses recherches et mettre au point son bijou.

Jean Marc Afesi Mbafor

Le jeune qui aime les jeunes

Son titre, président du Conseil national de la jeunesse, sonne presque comme une évidence. Diplômé de la Thames Business School de Lagos au Nigeria en 2009, Afesi Mbafor gagne en expérience professionnelle comme assistant personnel du CEO de la compagnie pétrolière Mobi Duff Nigeria Ltd. Le sens des affaires est déjà inné chez le jeune homme. Vivant dans un pays anglophone, il crée une entreprise proposant des services de traduction et des cours de langue française aux sociétés nigérianes. De retour au Cameroun, il s’établit et ouvre une entreprise familiale dans l’immobilier, qui au fil des années s’étend à d’autres secteurs comme le tourisme et l’agriculture. En 2009, il fonde l’association Mustard Seed avec pour but d’aider les jeunes Camerounais à comprendre et à jouer un rôle dans le développement de leur pays. En 2013, il est élu président du CNJC.

Alain Nteff

Les mères lui disent merci

La reconnaissance nationale et internationale, Alain Nteff la connait bien. En août 2015, il était le grand gagnant du prix de la jeune entreprise africaine. Alain Nteff est aussi le lauréat du Queens Young Leader Awards 2015 et du Anisha Prize 2014, entre autres. Son application « Gifted Mom » lui vaut toutes ces distinctions. « Gifted Mom » c’est une application pour téléphone mobile très pratique. Grâce à elle, les femmes enceintes n’ont plus de problèmes de mémoire, car l’application leur rappelle les dates de visites prénatales. Quant aux mamans, elles sont informées sur la prochaine date de vaccination de leurs bébés. C’est son envie de lutter contre la mortalité infantile, qui conduit l’ingénieur de 24 ans à mettre au point cette technologie, pour permettre à environ 5 millions de femmes au Cameroun d’ici l’an prochain de bénéficier d’un suivi prénatal et postnatal par SMS.

Promoteur des stars

Kingsley Shiynyuy, 36 ans est un jeune ingénieur qui a mis sur pied le réseau social « Waggstar ». Avec l’aide de Martial Nodem No Mene, 25 ans, ils valorisent les talents des jeunes dans tous les domaines via la toile. Spécialisé en systèmes et réseaux, il est un produit de l’Institut africain d’informatique (IAI). Cette application est téléchargeable sur Google play Store et offre aux jeunes des espaces pour exprimer leur talent et leur passion. Ainsi, à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un laptop, l’on peut télécharger l’application « Waggstar » qui permet au public de s’abreuver à bonne source. Cette plate-forme « made in Cameroon » dispose à ce jour de 1700 utilisateurs et leur permet de s’inscrire en fonction de leur passion et de leur talent. Le fondateur Kingsley Shiynyuy indique qu’il est question, à travers les TIC, d’apporter une pierre à l’édifice de l’emploi pour les jeunes.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire