Tabaski 2020 : 3 480 bœufs immolés pour les personnes vulnérables


Une fois de plus, la tradition a été respectée au lendemain de la Tabaski, moment de partage et de fraternité. La Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA), représentation nationale de la Fondation turque Aziz-Mahmûd-Hüdâyi, a réédité son geste de générosité envers les personnes vulnérables, ce samedi 1er août 2020 à Ouagadougou, à travers une opération de distribution de carcasses de bœufs à plus de 60 000 personnes sur le territoire national.

Au lycée Madina Filles, sis à Cissin, l’un des principaux sites de distribution dans la ville de Ouagadougou, des centaines d’hommes, de femmes, de jeunes et de personnes en situation de handicap attendaient depuis 6h devant les principales entrées de l’établissement. Hamidou Ouédraogo connait bien les lieux. Ce n’est pas la première fois qu’il bénéficie de la générosité des donateurs turques de la Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain (FOSAPA). Avec son kit de 5 Kg de viande, sa Tabaski sera à coup sûr belle, à en croire la joie qui se lisait sur son visage.

Adama Sawadogo, chargé de l’unité de distribution des carcasses à Ouagadougou

2 300 personnes sur le site du lycée Madina Filles

Pas de viande sans ticket. Et même si la Fondation fait souvent une entorse à la règle, chaque année des cas de dernières minutes sont enregistrés. Selon Adama Sawadogo, chargé de l’unité de distribution des carcasses à Ouagadougou, des tickets ont été distribués aux personnes vulnérables avant le Jour-J. 2 300 personnes recevront leurs kits ici au lycée Madina Filles, qui n’est d’ailleurs pas le seul site de distribution de carcasse de bœufs à Ouagadougou. En collaboration avec le ministère en charge de l’action humanitaire des distributions sont faites également à la maison d’arrêt et de correction et des orphelinats de la capitale.

Remzi Seker, président de la FOSAPA

Solidarité envers les déplacés internes

Cette année, l’opération a pris en compte de nouveaux bénéficiaires : les déplacés internes dans les villes de Kaya et de Kongoussi. Selon le président de la FOSAPA, Remzi Seker, ce sont au total 3 480 bœufs (contre 2 170 en 2019) qui ont été immolés cette année pour l’opération qui se déroule dans les 45 provinces du pays. Avec un bœuf pour 20 personnes, notons que plus de 60 000 personnes sont concernés par cette distribution.

Sous ce stand des femmes présentent leurs tickets avant de se faire servir par l’équipe de la FOSAPA

FOSAPA en bref

En rappel, la Fondation de solidarité et d’aide au peuple africain intervient dans plusieurs domaines dont l’éducation et l’eau, à travers la réalisation et la réhabilitation de forages. Cette année, ses deux lysées, Madina Filles et Madina Garçons, ont réalisé un taux de succès de 100% au Brevet d’études du premier cycle.

La Fondation a réalisé des forages dans la ville de Kaya et remis deux containers de non vivres constitués essentiellement de vêtement aux déplacés internes. La FOSAPA dispose de deux centres de santé à Titao et Dablo. Celui de Dablo dans la région du centre-nord est à l’arrêt du fait de l’insécurité dans la région. Elle organise également des dons de vivres pendant le Ramadan et des concours de lecture de livres retraçant la vie du prophète Muhammad

HFB

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire