«C’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires» – IWACU


La page de 2015 va bientôt être tournée, a déclaré ce mardi 4 août à Bujumbura, Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération au développement. C’était au cours d’une rencontre avec les représentants des agences des Nations unies au Burundi.

Les partenaires traditionnels sont prêts à lever les sanctions prise contre le Burundi, a assuré Albert Shingiro. «Nous pensons que les sanctions prises contre le Burundi vont être levées dans les prochains mois.  C’est la volonté partagée avec les partenaires que j’ai déjà rencontrés», a fait savoir le chef de la diplomatie burundaise. Et a souligné que « le temps de normaliser les relations diplomatiques avec les partenaires traditionnels du Burundi est arrivé ».

D’après ce membre du gouvernement, la page de 2015 est en train d’être fermée  définitivement pour ouvrir une nouvelle page pleine d’espoirs pour les Burundais et l’humanité. « Tous les partenaires contactés, européens ou africains qui ont pris des sanctions contre le Burundi sont prêts à les lever », a-t-il affirmé laconiquement.

Récupérer le temps perdu

Quant au développement, le ministre Shingiro reconnaît le temps perdu entre 2015 et 2020 : « Vous savez ce qui s’est passé. Maintenant, nous allons nous y mettre avec  beaucoup d’efforts, vous allez voir un changement dans les prochains jours, même tous les citoyens constateront une différence ». D’après cet ancien ambassadeur du Burundi à New York, c’est le moment de s’ouvrir au monde et aux partenaires.

Dès lors, ce membre du gouvernement demande aux représentants de différentes agences accréditées au Burundi de rapporter et surtout témoigner de la vraie réalité au sujet du Burundi. « Votre sincérité et votre bonne foi pourraient contribuer au retrait du Burundi sur l’agenda du Conseil de sécurité des Nations unies et à la levée des sanctions injustement imposées au Burundi », a-t-il souligné.

Le ministre Shingiro promet de travailler avec tous les partenaires du Burundi dans la transparence et la confiance totale.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire