Cameroun: Douanes Adamaoua – 616 millions de F de recettes


Ce montant recouvré pour le compte du 1er semestre 2020 a été rendu public lors de la 2e réunion de ce secteur le 30 juillet dernier à Ngaoundéré.

En matière de prévisions de recettes, le secteur des douanes de l’Adamaoua s’est vu assigner, pour l’exercice budgétaire 2020, la somme de 410 millions de F pour le 1er semestre et 417 millions de F pour le second. Au 30 juillet dernier, la performance de ce secteur indique une réalisation de recettes budgétaires recouvrées et reversées au Trésor public se chiffrant à 524 millions F et un total de réalisation des recettes hors budget de 91 millions de F. Soit un total de recettes semestrielles de plus de 616 millions de F contre 710 millions recouvrées à la même période l’année dernière.

Pour les responsables du secteur des douanes de l’Adamaoua, les objectifs n’ont pas pas été atteints. « Malgré, la hausse croissante et régulière de nos prévisions de recettes qui dépassent largement le potentiel réel de notre secteur, nous n’avons pu réaliser que 63.46% de nos prévisions », a relevé Jean Marie Toukam, le chef secteur des douanes de l’Adamaoua. Cette contre-performance est justifiée par la fermeture des frontières entre le Benin et le Nigeria ; le Cameroun et le Nigeria d’où provient la majeure partie de la matière taxable d’une part, et d’autre part, à cause des ravages de la pandémie du Covid-19.

Au cours du premier semestre 2020, le secteur des douanes de l’Adamaoua s’est également démarqué par son assistance portée à certaines administrations. C’est ainsi qu’elle a procédé à la Brigade mobile des douanes de Ngaoundéré à une importante saisie et transmis aux services de l’Environnement et de la Protection de la nature de 2,560 kg d’emballages non biodégradables. Dans ses filets également, 7000 litres de carburant frelaté, transmis par la suite à la Société camerounaise de dépôt pétroliers(Scdp). Il est important de relever que le secteur des douanes de l’Adamaoua a pu réaliser une recette de 1,3 milliard F en 2019. Pour cet exercice budgétaire 2020, elle veut surpasser le montant précédent. Pour y parvenir, Jean Marie Toukam et ses collaborateurs entendent accentuer la mobilisation des recettes, la sécurisation et facilitation du transit, mais aussi la lutte contre la fraude, la contrebande et la commerce illicite.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire