Cameroun: Musique – Le coucou de Merlino aux mères


L’artiste-musicien a récemment dédicacé son nouvel opus saluant la bravoure de celles qui donnent la vie, au cours d’une cérémonie à Bertoua.

Merlino vient de servir un nouvel opus aux amateurs de musique. « Maman merci », c’est son titre. De son vrai nom Yetna Boum Merlin Noël, cet orphelin de mère a tenu à saluer la mémoire de ces mères aujourd’hui disparues. Un clin d’œil émouvant à celles par qui l’homme voit le jour. Son maxi-single a été dévoilé le 31 juillet dernier à Bertoua, devant les journalistes locaux et des invités spéciaux. Les hôtes de Merlino ont pu apprécier sa création. La qualité de son travail a été soulignée par Parfait Olinga Bigonga, délégué régional des Arts et de la Culture pour l’Est, qui se comptait parmi les convives. Le public a pu apprécier également la présentation du titre-phare de l’opus, grâce à une prestation en a capella offerte par l’artiste. Il était accompagné pour la circonstance de son ami, l’humoriste Markus.

« Maman merci » se veut une véritable prise de conscience sur la considération que toute mère doit inspirer à son enfant. A l’écoute, les paroles servent des scènes illustratives qui aident chacun à réfléchir sur son comportement envers sa mère et le regard qu’il pose sur elle. Pourquoi seules les mères sont encensées par l’artiste ? Merlino a une réponse simple : « Ce sont elles qui donnent la vie. » Issu d’une famille de musiciens, Merlino n’est pas à son premier opus. En 2013 déjà, il fait sa toute première sortie, une autoproduction intitulée « Likalo ». « C’était une œuvre électrique de six titres regroupant une variété de styles comme l’afrobeat, le reggae, le dance hall », explique le musicien.

Le 28 mai 2017, il publie le single « Partage », fort en sonorités bantoues, retrouvé dans son maxi-single avec « Maman merci ». En cours de promotion, l’opus de Merlino a convaincu les populations de Bertoua présentes à sa dédicace. Le chanteur est convaincu d’être sur la bonne voie, mais il promet de continuer à cultiver son jardin, pour être à la pointe, et satisfaire toujours ses fans. L’artiste Merlino, qui outre la musique exerce également une carrière de technicien en chaudronnerie, a profité de cette cérémonie de dédicace pour faire un plaidoyer auprès des médias camerounais, afin que ces derniers aident à promouvoir les artistes locaux. « C’est ainsi qu’on peut affirmer, voire élever notre culture par-delà nos frontières », en est-il persuadé.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire