Cote d’Ivoire: Audience de Raymonde Goudou-Coffie – Les professionnels de l’évènementiel et du spectacle plaide pour une aide


Une délégation des professionnels de l’évènementiel et du spectacle a été reçue en audience le 5 juillet par Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Culture et de la Francophonie. Cette rencontre qui a eu lieu au cabinet de la ministre au Plateau, était conduite par Traoré Salif dit A’salfo, Pdg de Gaou Production, qui avait à ses côtés des présidents d’associations et directeurs d’entreprises du secteur.

« Désormais vous êtes la mère des artistes et du monde culturel de la Côte d’Ivoire. Notre secteur a été le plus touché dès la survenue de la pandémie. Malheureusement nous serons encore les derniers à sortie de cette spirale sanitaire.

Les mesures sanitaires et sécuritaire ont créé un gros manque à gagner, tant pour les arts vivants que la culture elle-même en générale. Nos spectacles et festivals ont été annulés ou reportés, nos tournées internationales et nationales ont été ajournées.

Aujourd’hui, je peux vous dire que le monde de la culture est sinistré », a dépeint A’salfo avant de solliciter l’intervention de Mme la ministre auprès du Président de la République afin que leur cri de détresse soit attendu.

Car dira-t-il, « nous avons l’impression que nous sommes les oubliés de la république. En tant que mère nous souhaitons que vous soyez notre voix auprès du président Alassane Ouattara afin qu’il fasse un geste à notre égard ».

En bonne mère de famille, la ministre Raymond Goudou-Coffie s’est dite solidaire de la situation difficiles que vivent tous les acteurs culturel. « Vos doléances sont légitimes quand on sait le contexte que nous traversons.

Je crois comprendre que vous appelez à une aide exceptionnelle. Je voudrais donc vous demander de décliner la formule que prendra de cette aide dans un document écrit, afin que fort de ce dossier, nous puissions porter votre voix auprès du Premier Ministre qui se fera certainement fort de la transmettre au Président de la république », a invité Raymonde Goudou-Coffie.

La « Maman » de la culture ivoirienne n’a pas manqué de rappeler les efforts entrepris par l’Etat pour soutenir le secteur. Elle a révélé que dans le cadre de cet appui, l’Etat a déjà soutenu le secteur informel.

Environ 1200 artistes, pour une enveloppe totale de plus de 300 millions de Fcfa, ont bénéficié de 300 000 Fcfa d’aide individuel. Au niveau des PME et Grandes entreprises, le fond reste ouvert et les inscriptions continuent pour celles qui rentrent dans les critères.

« Je voudrais saisir cette occasion pour inviter les artistes à solliciter les fonds. Car, j’ai regret de le dire, lorsque ces fonds ont été mis en place, aucun artiste n’a soumissionné.

C’est encore nous qui les avons sensibilisé afin qu’ils se sentent concernés. Nos portes restes ouvertes pour les encadrer et les accompagner dans toutes les démarches », a lancé la ministre de la culture avant de rassurer ses hôtes.

« Nous avons trouvez à notre prise de fonction des textes de loi et des projets en cours qui vont permettre à asseoir à court, long et moyen terme, une sorte de légitimité au monde culturel. Avec ces textes novateurs, la culture ivoirienne sera rayonnante », a-t-elle conclu.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire