TikTok va construire son premier “data center” européen



Le réseau social chinois annonce que les données de ses utilisateurs européens seront bientôt stockées sur des serveurs installés à Dublin. De quoi rassurer ceux qui l’accusent d’être au service de Pékin ?

TikTok fait son trou en Europe. L’application de partage de vidéos, contrôlée par le géant chinois ByteDance, “va investir 420 millions d’euros dans la construction d’un centre de données en Irlande et créer plusieurs centaines d’emplois localement”, relate The Irish Times, ce jeudi 6 août.

Ce site, qui devrait être opérationnel dans deux ans, sera le premier du groupe en Europe. C’est là que seront stockées les données des utilisateurs européens, précise TikTok, qui cherche probablement à rassurer tous ceux qui le soupçonnent de transférer ce type d’informations en Chine et de les mettre à la disposition des autorités de Pékin.

Cette annonce témoigne de la “détermination de l’entreprise à rester active en dehors des États-Unis, où elle est menacée d’être bannie par le président Trump”, relève The Times.

L’Irlande, haut lieu du dumping fiscal, est depuis longtemps prisée par les géants du numérique. TikTok avait d’ailleurs “annoncé, en janvier, qu’il allait se doter d’un centre de sécurité et de protection des données [pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique] à Dublin, avec l’objectif d’embaucher une centaine de personnes d’ici à la fin de l’année”, ajoute The Irish Times.

Selon le quotidien irlandais, la société chinoise pourrait même installer son siège européen dans le pays, et non pas à Londres, comme la rumeur l’annonçait il y a peu. Mais c’était avant que “le gouvernement britannique décide [en juillet] d’exclure le géant chinois des télécoms Huawei des futures infrastructures de la 5G”.





A lire aussi

Laisser un commentaire