Siguiri: Moussa Doumbouya se fait tuer en testant l’efficacité de son amulette anti-balle… | Africa Guinee


SIGUIRI-Le test de l’efficacité d’une amulette anti-balle a viré au drame dans le district de Kolenda, relevant de la sous-préfecture de Doko.

Un jeune a tué involontairement son grand frère en ouvrant le feu sur lui pour tester l’efficacité de son amulette anti-balle. L’acte s’est produit dans la journée de ce samedi 08 août à Kolenda dans Doko, a appris Africaguinee.com. En voulant se protéger des balles, Moussa Doumbouya est parti à jamais, des suites d’un tir l’arme à feu. Djambaya Moriba Camara, témoin des faits nous explique les circonstances de ce drame.

« Moussa Doumbouya était parti se procurer d’une amulette anti-balle en République du Mali. Hier matin, il est revenu avec son fameux sésame de protection anti-balle. A la mi-journée d’hier, il s’est fait accompagner en brousse par 5 personnes parmi lesquelles figure son jeune frère Nouhan pour faire l’essai. Arrivés en pleine brousse, ils ont pris le fusil. Dans un premier temps, l’anti balle a été fixé sur un arbre, ils ont tiré, ça réussi. Ensuite, Moussa Doumbouya, le propriétaire de l’amulette l’a porté. Les autres ont refusé de tirer sur lui. Finalement il a dit à son jeune frère de tirer sur lui. Ce dernier a obtempéré. Lorsqu’il a ouvert le feu, Moussa a été atteint au bas ventre. Voyant son état, ils l’ont amené d’urgence au poste de santé de Kolenda, où les médecins les ont référés à Siguiri. Finalement il est mort en cours de route en partance de l’hôpital préfectoral de Siguiri. Le père des deux (victime et auteur) a témoigné qu’il n’y avait pas d’antécédent entre eux. Il se remet au destin », a expliqué Djambaya Moriba.

L’auteur présumé du meurtre Nouhan Doumbouya se trouve actuellement dans les locaux de la gendarmerie en attendant d’être situé sur son sort.

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire