Mois de l’arbre : Les élèves de l’école Nationale des régies financières reboisent


Les élèves de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) ont honoré le mois national de l’arbre (août). Ils ont reboisé leur bosquet, dans l’enceinte de ladite école, ce jeudi 13 aout 2020. Une cérémonie qui a mobilisé les étudiants, le personnel administratif et le ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré.

Des arbres fruitiers comme les manguiers, les orangers, les citronniers, etc., mais aussi des arbres ombrageux tels que des miniers, acacias, etc. Tels sont entre autres les plants mis en terre dans l’enceinte de l’ENAREF. Un espace de verdure, sous la forme d’un bosquet.

Une idée des étudiants de l’ENAREF dans l’optique de lutter contre le déboisement et le réchauffement climatique. Et, le mois d’août n’est pas anodin, puisqu’il s’agit du mois de l’arbre, donc période propice pour planter un arbre.

A cette occasion, Lassane Kaboré de communier avec les élèves de l’ENAREF, de planter un arbre et d’inviter chacun citoyen à le faire pour honorer « le mois de l’arbre, en plantant un arbre, qui est un acte citoyen »

Un manguier planté dans le bosquet de l’ENAREF par le ministre Lassané Kaboré.

Léon Kouama, élève inspecteur général des impôts, délégué général des étudiants de l’ENAREF, à l’origine de cette idée de plantation d’arbre, a mobilisé ses camarades à l’œuvre. Selon ses propos : « planter un arbre est un devoir citoyen », avant d’inviter la population à « contribuer par des arbres à la lutte contre le réchauffement climatique ».

De droite à gauche, Léon Kouama, délégué général des étudiants de l’ENAREF et son camarade (anonymat)

Outre la mobilisation des étudiants, l’enthousiasme était de taille et une centaine d’arbre a été enfouie sous terre. Cette deuxième édition, selon Léon Kouama a tenu « son pari, des arbres ont été plantés, il faut à présent les entretenir » dira-t-il.

E.K.S/Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire