Assemblée Générale Ordinaire : Le patronat ivoirien fait le point de l’exercice 2019



La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a tenu son Assemblée Générale Ordinaire ce mercredi 30 septembre 2020 à son siège à Abidjan-Plateau.

Cette activité s’inscrivait principalement dans le cadre d’une gouvernance absolue portant sur l’adoption du rapport moral et financier de l’exercice 2019; de la modification des statuts et règlements intérieurs de l’organisation; de l’approbation des comptes et la gestion de la crise sanitaire Covid-19 présentée au cours du conseil d’administration du 10 septembre dernier.

Selon Jean-Marie Ackah, président de la CGECI, l’année 2019 a été riche en réalisations. « L’exercice 2019 a été marqué par le renforcement de la gouvernance de la CGECI, le renforcement de son indépendance à travers son autonomie financière et le positionnement des adhérents au cœur de l’action patronale. L’an 2019 a également été marqué par le renforcement de la concertation avec le gouvernement à travers un meilleur fonctionnement du Comité de Concertation État Secteur Privé. Laquelle concertation qui a permis d’adresser les préoccupations du secteur privé ivoirien et obtenir des avancées ainsi que le renforcement du rayonnement sous-regional de notre organisation » a-t-il indiqué.

L’impact de la crise sanitaire de la covid-19 en cours n’a pas été omis au cours des travaux bien qu’intervenant en 2020.
Le président du patronat ivoirien a relevé de graves incidences de cette crise sur le fonctionnement des entreprises. Selon lui, certaines ont même été contraintes à fermer temporairement ou adapter leur condition de travail.

Tout en saluant la réponse de l’Etat à travers le fonds de soutien aux grandes entreprises et aux PME, Jean-Marie Ackah, a félicité les entreprises pour leur capacité de resilience.  » L’Assemblée Générale a donné mandat au Conseil d’Administration de poursuivre le plaidoyer avec l’Etat afin d’optimiser l’accompagnement apporté aux entreprises » a-t-il soutenu.

Intervenant sur les défis de la maison des entreprises de Côte d’Ivoire, le patron des chefs d’entreprises a fait savoir qu’il s’agira de redoubler d’effort pour permettre au privé de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance et de création de richesses. Et cela passe nécessairement par la consolidation de son autonomie financière, le renforcement de sa notoriété et l’amélioration de l’offre des services.

Cyprien K.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire