ANDAR.Fm À GNIBY / La « première radio agricole » du Sénégal se veut la pionnière d’une agriculture et d’un élevage prolifiques.


L’Association Nationale pour le Développement Agricole et Rural, (ANDAR) se veut une structure qui ne vit que pour le développement de l’agriculture au Sénégal. Présidée par Serigne Khadim Seck Sadaga depuis sa création en 2008, la structure est vite parvenue à s’octroyer, 10 ans après, d’un médium qui lui permet de derouler sa politique de propagande. 
 « Andar est une association d’envergure nationale qui travaille à développer l’agriculture et l’élevage. Elle n’a aucun autre objectif. Elle se réserve aussi le droit d’aider le Président de la République, par le biais de sa radio Andar.fm sur la 102.4, dans la vulgarisation de sa politique agricole. Et ce, à deux niveaux : d’une part en lui servant de relais avec les paysans et d’autre part, à la faveur de ces paysans, en relayant leurs difficultés et leurs revendications pour qu’en soit informée l’autorité. En cas de péril acridien, par exemple, nous tirons la sonnette.  Récemment, beaucoup de semis étaient attaqués par des vers. Et c’est nous qui avions été les premiers à en parler ».
 
Serigne Khadim Seck Sadaga de préciser que la station radio se sert aussi de 300 panels installés sur les réseaux sociaux pour mieux vulgariser ses programmes. 
 
« C’est une radio ouverte aux agriculteurs et aux éleveurs sans restriction. C’est bien heureux que nous avons du répondant au niveau de l’État. Nous recevons fréquemment sur des questions essentielles, le Directeur de l’Agriculture. Le ministre de l’intérieur aussi a déjà communiqué à travers nos ondes. Cela montre que c’est une tribune qui ne vise que le développement de ce pays et de son agriculture ».
 
 
Andar, fera-t-il savoir, s’investit dans la formation et la mise en scène de projets pour la construction de forages, pour le développement du maraîchage et la formulation de projets de financements pour les jeunes qui s’activent dans l’agriculture, l’élevage et le commerce.



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire