Alpha Condé: « le plan de quelqu’un c’est de se proclamer vainqueur et se réfugier dans une ambassade… » | Africa Guinee


CONAKRY-Pour sa première apparition en public depuis le début de la campagne électorale, Alpha Condé le président sortant, a tancé ses adversaires. Sans citer de nom, le Chef de l’Etat a déclaré, ce samedi 3 octobre 2020, au palais du peuple qu’il connait quelqu’un dont le plan est de se proclamer vainqueur dès le 18 octobre, à 18 heures, ensuite se réfugier dans une ambassade en pensant qu’il y aura la guerre en Guinée. Extrait.

« Il faut que vous compreniez l’importance du vote du 18 octobre. En effet quand nous avons voulu faire une nouvelle constitution, qui tient compte de l’évolution du monde et qui doit assurer la parité, l’égalité des femmes et des hommes (…), vous avez été dignes de vos grands-pères de 1958. A l’époque on a voulu donner de l’argent à certains dirigeants, ils ont refusé.  Les colons ont proposé beaucoup d’argent à Barry Diawadou, à Barry 3, ils ont refusé en choisissant la Guinée. Cela veut dire que le peuple de Guinée est un peuple fier qu’on ne peut pas acheter.

Il y a eu beaucoup de menaces de l’intérieur comme de l’extérieur, on a tout fait pour nous empêcher d’organiser le référendum, mais nous avons démontré qu’en Guinée c’est le peuple qui décide. Malgré les menaces, la tentative de corruption, le 22 mars vous avez voté sans violence dans la tranquillité.

La Guinée constitue le point de stabilité de la sous-région. On va aux élections, mais je vous prie ne pas céder à la violence, n’insultez personne, ne jeter pas de cailloux, le pouvoir se gagne quand Dieu veut et quand le peuple veut. Un homme politique dans un pays comme la Guinée, qu’est-ce qu’il propose aux jeunes ? C’est de leur dire : « êtes-vous prêts à mourir ? » Alors nous, nous disons à la jeunesse : « êtes-vous prêts à vivre? Etes-vous prêts au changement ? Etes-vous prêts qu’on améliore vos conditions de vie ? »

Dans cette élection, il n’y a que deux camps, il n’y a pas onze. Ne vous trompez pas. On n’a pas fait 10 ans au pouvoir, on a fait 7 ans. Pendant trois ans, Ebola a fatigué notre pays. Mais vous avez démontré que rien ne peut arrêter la marche en avant du peuple de Guinée. En sept ans nous avons fait plus que les autres en 50 ans (…).

Les autres veulent que vous jetiez des pierres et que vous mouriez, nous on veut que vous viviez pour pouvoir construire la Guinée de demain. On ne prend pas le pouvoir dans le sang, ou en cassant des véhicules, en provoquant des autres. Ne répondez pas à la provocation. Laissez-les, avec leur façon d’agir, bientôt ils seront dans la poubelle de l’histoire. Femmes, jeunes, débout, tous, votez RPG le 18 octobre. Retirez vos cartes pour pouvoir voter.

Nous connaissons le complot de nos adversaires. En Guinée c’est la CENI qui organise les élections et qui proclame les résultats. Nous savons le plan de quelqu’un, dès le 18 octobre, à 18 heures, c’est de se proclamer vainqueur et aller se réfugier dans une ambassade en pensant qu’il y aura la guerre en Guinée. Il n’y aura jamais de guerre en Guinée. Alors, ne faites pas de lancement de pierre parce ceux qui provoquent, ils veulent qu’on provoque après on dira qu’il y a la guerre civile en Guinée. Non, non, non ».

 



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire