Assemblée nationale : Muhindo Nzangi interpelle Azarias Ruberwa au sujet de l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe


Le député Muhindo Nzangi Butondo a, ce vendredi 2 octobre, interpellé le ministre d’État, ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa pour avoir,  selon lui,  profité de son autorité afin d’imposer l’installation « singulière » de la commune rurale de Minembwe.

Acte que l’élu estime de  « haute portée » susceptible d’envenimer les relations entre les congolais et raviver le suspicions d’un déclenchement du processus de balkanisation de cette partie du pays. Cet élu veut que Ruberwa vienne s’expliquer sur son acte qui, estime-t-il, frise un conflit d’intérêt.

« Profitant de son autorité, le ministre d’État, ministre  de la décentralisation et réformes institutionnelles impose l’installation singulière de la commune rurale de Minembwe, tambour battant, y associant une forte délégation  politique, militaire et diplomatique, acte de haute portée politique et symbolique qui risque d’envenimer les relations entre les congolais dans la région d’une part, et raviver les suspicions d’un déclenchement  du processus de balkanisation d’une partie du pays d’autre part », peut-on lire dans la lettre d’interpellation du ministre d’Etat, Azarias Ruberwa.

Pour Muhindo Nzangi, il s’agit d”’une installation de « tonitruante » et  qui crée des interrogations dans l’opinion nationale. Il pense qu’elle plante le décor d’une aggravation programmée de la méfiance entre les congolais de la région.

L’élu de Nord-Kivu rappelle que pendant la période d’occupation de l’Est du territoire national par des troupes étrangères, l’actuel ministre d’Etat, ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa était à la tête du  Mouvement Rassemblement des Congolais Démocrates(RCD). La branche politique des forces étrangères avait créé le territoire de Minembwe, incluant plusieurs entités des territoires de Fizi, Mwenga et Uvira. Après la réunification du pays, sous pression de la population, locale, le territoire s’est auto-dissout.

Le lundi 28 septembre dernier, sur instruction du  ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, le ministre provinciale  de l’intérieur de la province du Sud-Kivu avait procédé à l’installation du bourgmestre de la commune de Minembwe en territoire de Fizi.

C’était en présence d’une forte délégation, composée essentiellement du ministre de la défense et des anciens combattants, M. Aimé Ngoy Mukena, son collègue de la décentralisation, M. Azarias Ruberwa, du chef d’État-major général de l’armée, le général Célestin Mbala, du gouverneur du Sud-Kivu, M. Théo Ngwabidje, ainsi que des députés nationaux parmi lesquels des membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale. 

Berith Yakitenge

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire