Accélération de l’effort d’investissement en faveur des secteurs sociaux en 2019


La Cour des comptes a souligné, dans son rapport sur l’exécution du budget de l’Etat de 2019, l’accélération de l’effort d’investissement de l’Etat, notamment, en faveur des secteurs sociaux

“L’année 2019 confirme la tendance d’amélioration continue de l’effort d’investissement de l’Etat en faveur des secteurs de l’enseignement et de la santé conformément à l’objectif de priorisation des politiques sociales défini dans le PLF 2019”, indique la même source. Et de préciser que les crédits de paiement, réunis, des deux départements ont augmenté de 20% par rapport à 2018 pour atteindre 10,09 milliards de dirhams (MMDH), soit 19% du total des crédits de paiements hors charges communes.

Les autorisations budgétaires d’investissement restent concentrées sur cinq principaux ministères qui portent l’essentiel de l’effort d’investissement de l’Etat, relève la Cour des comptes. Les crédits de paiement alloués aux charges communes (27,8%), celui de l’agriculture, pêche maritime, développement rural et eaux et forêts (16,7%), celui de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau (14,8%), celui de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (9,3%), ainsi que l’administration de la défense nationale (6,5%), ont représenté 75,2% des crédits ouverts par la loi de Finances (LF) correspondant pratiquement au même niveau enregistré en 2018 (75,4%), rapporte la MAP.

La LF-2019 a autorisé un montant global de crédits de 137,64 MMDH, en augmentation de 21% comparativement à une hausse de 16% en 2018, rappelle la Cour des comptes, notant que l’année 2019 confirme la trajectoire haussière des autorisations budgétaires d’investissement, entamée en 2015, avec un rythme nettement plus élevé que l’année précédente.



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire